Alpha Condé attendu à Mamou, la ville déjà sous tension

0
323
A la veille de l’arrivée du Chef de l’État à Mamou, la ville est sous tension suite à l’empêchement du meeting programmé par l’UFDG ce samedi 22 février, a-t-on constaté sur place.
Les responsables de l’UFDG dont Fodé Oussou Fofana ont été confinés toute la matinée de ce samedi. En réaction, des jeunes ont installé des barricades dans les quartiers Loppé, Tamabassa, Petel et au centre ville où des poubelles ont été vidées sut la chaussée. Les vendeurs au marché central ont été délogés par les agents des forces de l’ordre qui n’ont hésité à les jeter du gaz lacrymogène. Plusieurs rues de la ville ont été bouclées et interdites au passage.
Grâce à la médiation des religieux, les agents de la sécurité vont lever le confinement des députés dans leur hôtel.

Interrogé à sortie, Fodé Oussou réagit » A 5h du matin, ils ont envoyé des pickups à notre hôtel et au lieu de meeting. Mais nous avons considéré que ça c’est de la panique. Ce gouvernement là ne compte sur rien. Si ce gouvernement était rassuré que la population de Mamou était pour le programme de Alpha Condé, ils nous auraient laissé faire le meeting pour le monde entier se rend compte de ça que nous sommes encore la première force politique à Mamou. Nous sommes en période de campagne. On n’a pas besoin d’écrire un courrier. Mais la fédération de Mamou a pris soin d’écrire un courrier à la mairie qui s’est adressé au préfet. Ils se sont mis d’accord. Mais quand on entend qu’il y’a les députés Cellou Baldé, Fodé Oussou, Djessira c’est la panique! Mais ils nous envoient des arguments qui n’ont pas de sens que le président arrive demain. Que 24 heures avant son arrivée, on n’a pas droit de faire un meeting. Nous avons du respect pour Monsieur Alpha Condé Président de la Guinée. Par contre Alpha Condé Président du RPG est un adversaire politique. Il est en campagne pour le référendum pour que les populations votent Oui. Puisque nous avons du respect pour les religieux qui nous ont demandé de surseoir à notre meeting aujourd’hui et de laisser le soin de discuter avec les autorités. Nous avons accepté de reporter le meeting en début de semaine » explique t-il.

Plusieurs ministres ont déjà rallié Mamou pour préparer l’arrivée du Chef de l’État.