Alpha Condé « prend acte du projet d’une nouvelle constitution » : La réplique caustique du FNDC

0
841

Le président de la République Alpha Condé a affirmé ce jeudi 27 juin lors du conseil des ministre qu’il « a pris acte de la volonté librement exprimée par la totalité de membres du gouvernement  de s’inscrire résolument dans la dynamique du référendum pour une nouvelle constitution reflétant l’aspiration légitime du peuple de Guinée à se doter d’institutions et de lois plus adaptées à l’évolution de la situation socio-économique ».

A peine annoncée, cette déclaration a du mal à passer chez le Front National pour Défense de la Constitution (FNDC) dont Guinéenews© a joint le coordinateur national au téléphone Abdourahamane Sano. Lisez !

« Nous gardons notre sérénité parce que la première stratégie consistait à faire endosser par le peuple une éventuelle demande de troisième mandat. Malheureusement, cela s’est très mal passé partout. Alors, ce n’est pas un gouvernement qui n’a même pas de légitimité qui pourrait engager le peuple dans ce sens. C’est pour cela que le président a pris la volonté de ceux qu’il a eu à nommer à des postes qui ne change à rien pour nous.  Nous disons non au référendum, non à la nouvelle Constitution et non au coup d’Etat civil. Parce que les trois disent la même chose. C’est le même produit qu’on tente de présenter dans les emballages différents. Non seulement cela ne marchera pas, mais aussi il n’y aura pas de glissement. Le jour où ils vont prendre la décision d’engager officiellement, le peuple en tirera toutes les conséquences », a-t-il laissé entendre au bout du fil.