Alpha et Malick Condé, genèse du RPG : Dr Diané conte 30 ans d’histoire du parti présidentiel

0
182

Il est perçu par certains comme le gardien du Temple, la boîte noire ou l’un des hommes à tout faire du RPG Arc-en-ciel, le parti au pouvoir en Guinée depuis 2010. Mais le ministre d’Etat, chargé des Affaires présidentielles, ministre de la Défense Nationale dit n’avoir rien de politique.

« Je suis un homme (…) qui n’a pas le profil d’un politicien. Je n’ai ni le charisme, ni le tempérament d’un politicien », s’est décrit le ministre Mohamed Diané en marge de la présentation du livre « Une certaine idée de l’Afrique » du président Alpha Condé.

Dr Diané affirme avoir découvert en Alpha Condé un homme d’Etat animé d’une grande ambition pour son pays. « Il (Alpha Condé, ndlr) s’est fixé pour mission de démocratiser la Guinée afin de sortir ses concitoyens du sous-développement, malgré le contexte difficile de l’époque. Avec un certain nombre de militants, lorsque je suis rentré en Guinée en 1990. Assistant à l’université de Conakry, nous avons commencé à militer avec certains professeurs de l’université de Conakry et à mettre en place des structures à l’université de Conakry et dans certaines institutions universitaires avec des jeunes étudiants de l’UNED à l’époque. Comme Bantama Sow, Dr Ibrahima Kourouma. Nous étions aussi un certain nombre de professeurs dont Dr Bano, Lansana Komara, Bérété et beaucoup d’autres », a rappelé le ministre d’Etat, ministre de la Défense nationale.

A en croire l’orateur, les échos de ce militantisme ne vont pas tarder à parvenir à feu Malick Condé ( jeune frère d’Alpha Condé, opposant d’alors ). « Lorsque notre regretté frère Malick Condé a appris les échos que nous étions en train de nous organiser au niveau de l’université, il a pris contact avec nous et nous a invités à Mafanco. Nous avons mis en place à l’époque une structure qui a donné naissance au Bureau des cadres », se souvient-il encore.

Aux yeux du Dr Mohamed Diané, Alpha Condé se présente comme « un homme très patient, un animal politique » qui a beaucoup d’atouts et qui avait beaucoup d’ambitions non seulement pour son pays, mais pour toute l’Afrique.

« Ma première rencontre avec le Pr Alpha Condé, c’était en 1991. Parce que moi, je suis rentré en Guinée en 1990. Quelques mois après, il a annoncé sa rentrée en Guinée. Avec un certain nombre de cadres et de jeunes étudiants, nous avons préparé sa rentrée en mai 1991. A l’époque, la situation politique était très difficile dans notre pays. Et le parti n’était pas encore légalisé. Donc, on était dans la clandestinité. Et à partir de son arrivée en mai 1991, nous avons d’abord essayé d’organiser un meeting au stade de Coléah. Un meeting qui a été réprimé à l’époque », a rappelé le chargé des Affaires présidentielles qui a ajouté par la suite qu’il retient du chef de l’Etat son humanisme et sa tolérance même vis-à-vis de ceux qui l’ont embastillé à la Maison centrale de Conakry.

« Lorsque je venais lui rendre visite, je trouvais en lui un homme exceptionnel, très courageux, déterminé à poursuivre son combat. (…). Et ce qu’il faut retenir de lui, c’est que le Pr Alpha Condé est un grand homme d’Etat, un africain, un homme qui s’est toujours battu pour la cause de l’Afrique et de la Guinée », a conclu Dr Diané.