Amadou Diaby : « le Syli est prêt ! »

octobre 12, 2018 12:21
0

«  Si nous voulons aller au Cameroun, il faut gagner le Rwanda cet après-midi. Les Guinéens attendent cette victoire. L’entraineur Paul Put et ses poulains sont prêts pour le match. Ils ont travaillé toute la semaine pour affronter « les Guêpes Rwandaises ». Le Syli est prêt… » C’est ainsi que le vice-président de la Fédération Guinéenne de Football  a rassuré ce matin les supporters du Syli National qui affronte cet après-midi les « Amawoubies » du Rwanda.

C’est un Amadou Diaby serein qui a intervenu ce matin sur les antennes de nos confrères de l’émission « Grande Gueule », de la Radio Espace. Profitant du micro de nos confrères, le vice-président de la FEGUIFOOT a rassuré les Guinéens de la bonne préparation de l’équipe nationale avant le match de cet après-midi.

Quels sont les atouts du Syli National face aux Guêpes Rwandaises ?

« C’est la première fois depuis une décennie que le Syli compte en son sein des joueurs professionnels qui jouent la  « champions league ». Des joueurs de qualité qui pourront transcender à tout moment. Ces athlètes constituent des atouts pour notre équipe nationale… »

Concernant  les efforts fournis et les négociations menées pour convaincre les binationaux à intégrer le Syli National, Amadou Diaby a humblement répondu aux confrères qu’il s’était engagé sur le front grâce à son président Mamadou Antonio Souaré.qui l’a accompagné et soutenu dans toutes ses démarches. « Vous savez, un seul doigt ne peut laver la figure ! Après mon élection, le président Antono Souaré m’a remis  une feuille de route. Celui de marketing. Et sous sa coordination ! L’entraineur choisi et nous partons à la recherche, on négocie et on fait tout pour convaincre le joueur à venir à l’équipe nationale. Certains joueurs ne voulaient pas jouer avec l’équipe nationale de la Guinée. Ils ont accepté de venir parce qu’on les a rassurés et ils ont eu confiance en nous . C’est le lieu de reconnaitre que l’équipe actuelle dont je suis le vice-président travaille d’arrache-pied pour hisser le football guinéen au soumet. C’est le souci du Président Antonio Souaré. C’est ç a notre combat… »

Les billets d’entrée au stade flambent à cause de la spéculation. De 10.000 on se retrouve avec 60 000. Pourquoi cette cherté ?

« Non. ..  Je ne crois pas. De toutes les façons, ce n’est pas la fédération qui gère les tickets d’entrée. C’est le département. ..C’est vrai aussi que les citoyens se plaignent du nombre insuffisant des tickets, mais savoir qu’avec  les  nouveaux règlements  de la FIFA et de la CAF, nous n’avons droit qu’à 16.000 tickets. Parce que le stade du 28 septembre et un vieux stade. »

Doit-on s’attendre à une sécurité parfaite cet après-midi ?  

« Les dispositions sont prises du côté du ministère du Sports ainsi que  de la Fédération et du département de la Sécurité. Aucune inquiétude donc de ce côté. Tout est prêt pour le bon déroulement du match. Nous avons tout prévu pour éviter toute fausse note »

Concernant l’harmonie au sein de l’équipe. Le vice-président de la FEGUIFOOT rassure les Guinéens que les vieilles et mauvaises habitudes ne sont plus à l’ordre du jour. Cette page est définitivement tournée. Les 23 joueurs sélectionnés vivent en parfaite harmonie et dans l’entente. Il y a la cohésion. Ils vivent en frères et amis.