Aménagement: le plan géodésique de la ville de Conakry réajusté

novembre 1, 2018 9:01
0

Le ministère de la Ville et de l’Aménagement du Territoire a reçu ce jeudi 1er novembre les documents finaux du plan foncier de Kobaya et de la d’édification du réseau géodésique de Conakry. La cérémonie de remise a mobilisé des cadres du département dirigé par le ministre Dr Ibrahima Kourouma, l’Ambassadeur du Royaume Chérifien en Guinée et de ses compatriotes qui pilotaient le projet.

Parlant des deux projets qui ont fait l’objet de cette cérémonie Kahhak Moustapha, le directeur du cadastre au sein (ANCFCC) au Maroc, explique: «aujourd’hui, les deux derniers projets qu’on a remis  officiellement à la République de Guinée, c’est la densification du réseau géodésique de la ville de Conakry et le second, l’établissement des plans fonciers et dossiers cadastraux sur une zone de la ville de Conakry

Sur la particularité des deux projets, le Responsable dudit projet a déclaré : «pour ce qui est de la densification de la zone de Conakry, c’est un projet qui est assez important puisqu’on a pu densifier le réseau géodésique de la ville de Conakry par 199 nouveaux points géodésiques. Pour arriver à ce résultat, il fallait faire plusieurs travaux, en commençant par la première phase qui concernait la reconnaissance sur le terrain. C’est un travail qui a été effectué avec les équipes de la direction des domaines et du cadastre, ainsi que les équipes de la l’agence nationale de la conservation foncière du cadastre  de la cartographie. Une fois que la reconnaissance sur le  terrain est terminée, on est passé à l’établissement d’un avant-projet à partir duquel on a pu arrêter les points à observer…»

Pour le deuxième projet, à savoir l’établissement du dossier foncier, il a indiqué ceci : «Cela été fait dans une zone bien déterminée. Ce qui a permis l’établissement de 96 points cadastraux, pour chaque point cadastral. Il y a eu le plan individuel et c’est un travail qui a été effectué en plusieurs phases. La première, c’est de densifier la zone concernée en se rattachant sur les fameux points géodésiques planimétriques qui ont été déterminés dans le premier projet. Cette densification a permis aux équipes de travailler à l’aise. Donc, une fois qu’ils ont pu arrêter ces points, ils ont pu effectuer  les relevés sur le terrain et établir ces 99 dossiers techniques…»

Ces projets sont le fruit de la coopération entre la République de Guinée et le Royaume du Maroc. Après la réception de ces documents, le  ministre de la Ville et de l’Aménagement du Territoire s’est  réjoui  de la réalisation de ces projets qui vient une fois de plus renforcer les liens de coopération entre les deux pays.

«Ces deux grands projets qui viennent d’être réaliser notamment la densification des points géodésiques et le plan foncier est un acquis extrêmement important. Parce que  notre pays a un grand problème, c’est celui du domanial, c’est celui du cadastral. Il y a un véritable problème à notre niveau. Et tout ce qui peut intervenir  dans le sens de l’amélioration de ce travail, est la bienvenue… Vous savez tout ce qui est lié aux plans de masse, aux voiries, à l’aménagement, ne peut pas se faire s’il n’y a pas de points géodésiques. Notre pays avait 77  à Conakry, aujourd’hui nous sommes passés à 199 points géodésiques. Ce qui est surtout important, c’est que les marocains nous ont permis la formation de 129 cadres. Cela va nous permettre de continuer Kobaya. C’est une expérience. Il faut que les Guinéens comprennent que l’objectif du Pr alpha Condé est de faire en sorte que chaque guinéen puisse bénéficier de sa propriété», a déclaré le ministre de la Ville et de l’Aménagement du Territoire, Dr Ibrahima Kourouma.

Pour rappel, le Maroc et la Guinée ont signé un accord portant sur plusieurs projets liés à l’aménagement de la ville de Conakry. Il s’agit, entre autres, de la mise à niveau urbain et de l’aménagement de certaines voiries de la capitale.

Par ailleurs, il est à souligner que cet accord de coopération entre la Guinée et le Maroc a été signé en présence de Sa majesté, le Roi Mohamed VI lors de sa dernière visite d’Etat en Guinée et le Pr Alpha Condé pour la création d’un système cadastral national en Guinée.