An 60 de l’indépendance : le président sud-africain Ramaphosa, invité de marque d’Alpha Condé

septembre 15, 2018 6:33
0

Le président  sud-africain Cyril Ramaphosa est annoncé comme l’invité de marque de son homologue Alpha Condé aux festivités du 60ème anniversaire de l’indépendance de la Guinée qui aura lieu le 2 octobre 2018. Soit dans 17 jours. Son parti, l’ANC (Congrès National Africain) fera partie de trois mouvements panafricains de libération d’Afrique conviés à l’évènement, a-t-on appris de source sûre.

«Cela doit être une occasion de réchauffer les amitiés entre le peuple de Guinée et les autres peuples frères », a déclaré le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation et président de la Commission nationale d’organisation des festivités de l’indépendance, le général Bouréma Condé.

Seul pays de l’AOF (Afrique Occidentale Française) et de l’AEF (Afrique Equatoriale Française) à avoir dit non à la Communauté proposée par général Charles de Gaulle,  la Guinée accéda à l’indépendance deux ans avant la vague d’indépendance des pays africains en 1960.

Pour les 60 ans de l’indépendance, le gouvernement guinéen entend donner un éclat particulier aux festivités. Le défilé est donc prévu au vieux stade 28 septembre, du nom de la date mémorable du référendum d’autodétermination le 28 septembre 1958. C’est-à-dire que c’est à cette date que les électeurs guinéens ont voté ‘’non’’ au référendum proposé par la France  sur la constitution de la Vème  République et  la Communauté.

« Une bonne partie du travail théorique est abattue », a indiqué le général Bouréma Condé qui s’exprimait vendredi  14 septembre au sortir d’une réunion préparatoire des festivités du 2 octobre.  Membre de la Commission nationale d’organisation des festivités, le général Condé  a expliqué que ce travail théorique consistait  à définir des actions et de les programmer avant de les mettre en application le 2 octobre.

La commission nationale croit que la fête mobilisera assez de monde. Ainsi, elle entend mobiliser quelque 2 103  agents de la police, de la gendarmerie et de la garde communale  pour  former le dispositif sécuritaire.