An 60 des relations diplomatiques sino-guinéennes : l’événement célébré à Béijing en différé

0
111

1959-2019, voilà 60 ans que la République de Guinée et la République populaire de Chine entretiennent des bonnes relations de coopération. Pour marquer cet anniversaire, l’Ambassade de Guinée en Chine a organisé une grande cérémonie à Beijing le vendredi 29 novembre 2019. Cet événement a été marqué par la présence du vice-Président du Sénat de la République Populaire de Chine, une quinzaine d’Ambassadeurs africains, des corps diplomatiques et consulaires accrédités en Chine, des représentants d’institutions internationales, des chefs d’entreprises et une forte mobilisation de la communauté guinéenne vivant en Chine.

A cette occasion, la vice-présidente de l’Association du Peuple chinois pour l’amitié avec l’étranger (APCAE), Lin Yi, a rappelé que « en octobre 1959, la Guinée a été le premier pays d’Afrique subsaharienne à établir des relations diplomatiques avec la Chine nouvelle. L’amitié entre nos deux pays est ancienne et profonde : le premier Président de la République de Guinée Ahmed Sékou Touré a été le premier chef d’État africain à effectuer une visite en Chine ».

Elle dira ensuite que « le Premier ministre chinois Zhou Enlai s’est rendu en 1964 en Guinée, étape importante lors de son premier déplacement en Afrique, où il a fait l’objet d’un accueil chaleureux du peuple guinéen ».

Mme Lin Yi a souligné que « depuis 60 ans, en dépit des aléas internationaux, [la Guinée et la Chine] ont toujours fait preuve de solidarité et de soutien mutuel et parcouru ensemble un chemin hors du commun » tout en renforçant « sans cesse les relations bilatérales qui entrent dans une nouvelle période de développement rapide ».

Poursuivant son discours, la vice-présidente de l’APCAE a indiqué que « les relations entre États reposent sur l’amitié entre les peuples » et que « l’intensification des échanges culturels, la connaissance mutuelle entre nos deux peuples s’approfondit chaque jour davantage ».

Enfin, explique-t-elle, « nous entendons œuvrer avec la Guinée, en saisissant les opportunités offertes par le 60e anniversaire de nos relations diplomatiques, à approfondir notre partenariat de coopération global stratégique et à promouvoir la coopération dans le cadre de l’Initiative ‘’la Ceinture et la Route’’ afin d’apporter de plus grands bénéfices à nos deux peuples, de donner une nouvelle impulsion et de nouvelles dimensions à notre partenariat, de construire une communauté de destin Chine-Guinée et Chine-Afrique encore plus solide et d’inscrire de nouveaux chapitres dans les annales des relations sino-guinéennes et sino-africaines. »

A son tour, l’Ambassadeur de la Guinée à Pékin s’est réjoui de la célébration du soixantième anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la République de Guinée et la République Populaire de Chine. A cet effet, SEM Saramady Touré, a saisi l’opportunité pour remercier au nom du peuple de Guinée, le gouvernement et le peuple chinois.

Selon le diplomate guinéen, de 1959 à nos jours, « la République de Guinée et la République Populaire de Chine entretiennent une coopération basée sur la fraternité, l’amitié et le respect mutuel. »

Pour SEM Saramady Touré : « Dans les années 60 et 70, malgré les énormes difficultés économiques qu’elle connaissait alors, la Chine n’a pas manqué d’aider la Guinée à réaliser de grands projets de développement, tels les barrages hydroélectriques de Kinkon en Moyenne Guinée et Tinkisso en Haute Guinée, le Palais du peuple à Conakry, pour ne citer que ceux-ci. »

Aujourd’hui, note-t-il, il y a « d’importantes infrastructures [qui]symbolisent le succès de la coopération sino-guinéenne, au nombre desquelles on peut citer l’hôpital de l’Amitié Sino-Guinéenne, le stade de 50.000 places de Nongo et la cité futuriste Plaza Diamant de Conakry, ainsi que le barrage hydroélectrique de Kaléta, l’un des plus grands du genre en Afrique de l’Ouest. »

Pour terminer son discours, le diplomate guinéen dira que « la République de Guinée et la République Populaire de Chine ont toujours eu la même vision sur les questions diplomatiques, des options socio-politiques souvent très proches, une vision économique du développement en partage, un élan de solidarité sans cesse renouvelé face aux grandes épreuves qu’affrontent les deux nations.  (…) L’axe de coopération Conakry-Pékin, sous le magistère du Pr. Alpha CONDE, prend davantage d’épaisseur au regard des intérêts politiques et stratégiques en jeu dans les deux pays. Les deux capitales diversifient les initiatives et multiplient les contacts de haut niveau pour la construction d’un partenariat stratégique gagnant – gagnant. »

Amadou Kendessa Diallo depuis Pékin pour Guinéenews.org