Apparition de la fièvre Lassa à Mamou: La région sanitaire de Labé reste en alerte

février 6, 2019 1:51

Après la confirmation par les autorités sanitaires de la république de Guinée de la présence effective de la fièvre Lassa dans notre pays suite à la mort d’une première victime à Mamou, la région sanitaire de Labé est depuis en alerte pour tenter de barrer la route à cette maladie virale. Déjà équipées de moyens matériels, toutes les structures sanitaires de la région administrative de Labé sont préparées à la riposte a appris, Guineenews.

« Avant l’arrivée de cette maladie dans notre pays, il y a quelque mois, la direction générale de l’ANSS (agence nationale de la sécurité sanitaire) a attiré notre attention par rapport à cette maladie au niveau des pays voisins notamment au Liberia. Donc, depuis lors, les services de préventions ont été alerté pour renforcer la prévention et la surveillance au niveau de nos différentes préfectures », affirme le Dr Abdourahmane Tounkourouma Baldé, le chargé de la prévention et de la lutte contre la maladie à la direction régionale de la santé (DRS) de Labé.

Pour ce qui est de la riposte au niveau de la région sanitaire de la ville, le Directeur préfectoral de la santé (DPS), le Dr Mamadou Oudy Bah, explique les plans de riposte.

« D’abord, c’est la surveillance qui est renforcée jusqu’aux bases communautaires d’où on nous remonte quotidiennement toutes les informations. Ensuite, c’est la sensibilisation parce que c’est comme le virus Ebola. Il faut se laver les mains, il faut aller vers les structures sanitaires dès les premiers symptômes. Troisièmement, les agents sont appelés à partager les informations avec la population », précise le DPS de Labé.

Avant de rassurer: «les médicaments sont là et il y a des centres épidémiologiques dans toutes les préfectures de la région. S’il y a un cas, il est tout de suite remonté et pris en charge au niveau de ces centres avec les médicaments nécessaires. Ensuite, il y a l’équipe ERARE (équipe régional d’alerte et de riposte) qui ont des moyens logistiques ».

Selon lui, la fièvre Lassa est une maladie virale que l’on trouve en général en Afrique de l’Ouest. C’est une maladie qui se transmet à l’être humain à travers des contacts avec les rongeurs. « Chez nous, c’est souvent les consommateurs de rat qui sont beaucoup plus exposés à cette maladie. D’abord à partir de 2 à 21 jours, après avoir été en contact avec le virus, les symptômes, c’est la fièvre, les maux de tête et les courbatures », affirme le Dr Tounkourouma Baldé.

Enfin, le chargé de la prévention et de la lutte contre la maladie à la direction régionale de la santé (DRS) de Labé tire la sonnette d’alarme. « L’appel que j’ai à lancer, c’est d’être vigilant, de s’abstenir de consommer ou de chasser les rongeurs. En général chez nous, ici, ce n’est pas consommé mais il faut éviter les urines. Nous vivons avec les rats dans nos maisons. Ils rentrent, ils se promènent, ils urinent un peu partout. Avant que ces rats ne nous infectent, essayons de nous préserver au maximum en lavant nos ustensiles à l’eau et au savon », lance-t-il.

Mamou étant une région voisine de Labé, la psychose continue à s’élargir dans la cité de Karamoko Alpha Mo Labé où les mesures hygiéniques commencent à être appliquées à la lettre.