Appel à la ‘’résistance active’’ du FNDC : le mot d’ordre ignoré à Kaloum  

0
529

Ce mardi 21 janvier, jour d’appel à la ‘’résistance active’’ du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), la commune de Kaloum, le centre administratif et d’affaires par excellence, tourne normalement comme à l’accoutumée.

Les banques, stations d’essence, les centres de prestation, les pharmacies, les écoles, les hôpitaux, la circulation routière, bref toutes les activités se poursuivent au grand dam du mot d’ordre des anti nouvelle constitution.

Dès la rentrée de la ville au pont 8 novembre, un checkpoint filtrant est mis en place pour tous les conducteurs de moto. Tous ceux qui ne sont pas munis de leurs badges de travail sont purement et simplement priés de rebrousser chemin.

« J’ai oublié mon badge à la maison, c’est pourquoi les policiers n’ont pas accepté que je franchisse le barrage pour le centre-ville », a affirmé un motard très déçu de se faire bloquer au barrage par des policiers.

Faut-il par ailleurs souligner qu’en haute banlieue de Conakry, quelques véhicules ont été incendiés par les vandales sur l’axe Lambayi-Hamdallaye, apprend-on.