Appel à la résistance du FNDC : la ville de Boffa complètement paralysée

0
158

Depuis hier mardi  à 16 heures GMT, les frondeurs, habillés en t-shirts rouges du FNDC  ont sillonné toute  la ville de Boffa pour battre le rappel des troupes. Cet appel semble avoir payé  ce mercredi vu que les  activités socioéconomiques sont complètement paralysées dans la cité de Boffa, a-t-on constaté sur place.

La circulation est très fluide sur la route nationale Boffa-Boké. Et les  activités commerciales sont paralysées, avec  des rues  désertes.

Selon le vice-président du front national de la défense de la constitution (FNDC), Jean-Noël Barry,  la paralysie de cette journée se reproduira demain, car la population est Informée du bienfondé de la lutte contre la réforme constitutionnelle.

« Il n’y a pas de travail ni de marché à Boffa aujourd’hui. Il faut que la ville soit morte complétement pour quand même  signifier  que notre présence est très utile et ce que nous faisons c’est pas pour nous seuls, c’est pour toute la Guinée.  C’est pour sauvegarder l’intérêt supérieur de la nation, plus particulièrement ma préfecture Boffa. Mais nous n’agressons personne, et pas de mots déplacés à l’endroit de qui que soit, nous ne voulons pas la nouvelle constitution. Le président Alpha Condé, va faire  10 ans de règne et partir. La nouvelle constitution n’est pas bonne pour la Guinée, parce que nous connaissons les points qui se trouvent dans cette nouvelle constitution et surtout le troisième mandat », a-t-il clamé.

Le vice-président du front national de la défense de la constitution réitère également leur refus de prendre part aux législatives à cause du fichier corrompu servi par la Ceni.

A Boffa donc le Fndc bénéficie de l’adhésion des populations à son mot d’ordre de manifester mais pacifiquement contre la présidence à vie.