Appel à la violence : L’UFDG demande la publication du bulletin de santé d’Alpha

0
509

Les propos du président Alpha Condé tenus dimanche au siège du RPG Arc-en-ciel continuent de faire réagir. Ce lundi, c’est l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) qui s’est retrouvée à son QG (quartier général) à Hamadallaye-CBG pour condamné ces propos.

« Vous avez suivi M. Alpha Condé au siège de son parti. L’UFDG, en tant que parti d’opposition, nous avons considéré que ces propos sont tellement graves que ce matin nous avons convoqué une réunion extraordinaire. Nous avons passé le discours M. Alpha Condé, nous avons regardé ce qu’il a dit dans ce discours. Nous considérons qu’à partir de cet instant, M. Alpha Condé ne mérite pas d’être un président de la République. Quand un président de la République parle d’affrontement, encourage l’affrontement entre ses militants et les autres, nous disons que c’est très grave et vous avez vu la déclaration des forces sociales qui demandent, est-ce que le président est dans un état normal ? Nous pensons qu’il faut qu’absolument que le bulletin de santé de M. Alpha Condé soit publié pour qu’on se rende compte si on est gouvernés par quelqu’un qui est normal ou pas ? Parce qu’on ne peut pas être président de la République et se comporter comme ça », a déclaré le vice-président de l’UFDG, le Dr Fodé Oussou Fofana.

Poursuivant, Fodé Oussou soutient que le président Alpha Condé viole l’article 38 de la Constitution l’interdisant de se mêler de la gestion des partis politiques : « Nous avons condamné ces propos qui divisent la Guinée, qui mettent la Guinée dans des situations compliquées. Un président de la République n’a pas droit, conformément à l’article 38 de notre Constitution d’aller au siège d’un parti politique. Il va plus loin, en disant qu’à partir de maintenant, il n’est même plus le président mais un militant du RPG Arc-en-ciel. C’est le président de la République qui est protégé par la Constitution, mais s’il dévient militant et président du parti RPG (…). »

Très choqué par les propos d’Alpha Condé, Fodé Oussou demande aux Guinéens de s’interroger sur l’état de santé du chef de l’Etat avant de dire qu’en principe, le procureur de la République devait se saisir de cette affaire : « Donc, ça nous a choqués. Je pense que le peuple de Guinée doit se poser des questions, est-ce que nous sommes gouvernés par un homme qui a son état d’esprit tranquille ? Est-ce qu’on est gouvernés par quelqu’un qui est déjà malade, parce qu’on ne peut pas se comporter comme ça quand on est chef de l’Etat. Le procureur de la République devait dès aujourd’hui se saisir de cette situation. Ça interpelle tout le monde, ce n’est même pas politique, ça interpelle le peuple de Guinée ? Nous sommes tous concernés, parce que M. Alpha Condé, personne ne sait ce qu’il veut, mais un chef d’Etat ne doit pas tenir des propos comme ça. Nous, ça nous a choqués, nous sommes complètement déçus et je pense que M.  Alpha Condé a prouvé au monde entier qu’il ne mérite pas d’être chef d’Etat. Je pense qu’il est arrivé au pouvoir par hasard. C’est dommage et triste pour le peuple de Guinée. »