Appui à la riziculture: le parlement ratifie un accord de financement de plus de 17 millions USD

avril 24, 2019 1:41

Réunis en plénière ce mercredi 24 avril , les députés ont autorisé la ratification d’un accord de financement de la Banque islamique de développement (BID) dans le cadre du programme de développement de la chaine de valeurs du riz en Guinée. Cet accord de financement entre la Guinée et la BID se chiffre à 17 millions 510 mille dollars américains.

Le projet, qui va être mis en œuvre à Dinguiraye, Kouroussa, Siguiri, Dubréka, Boké, Boffa et Coyah (Wonkifong), vise la réalisation de 2650ha de terres en plaines agricoles et équipées d’un système de contrôle intégral de l’eau pour le riz et les légumes ; 84 ha de basses terres aménagées, comprenant l’irrigation, équipées de techniques de récupération de l’eau pour le riz.

Dans cet accord, il est prévu 16 installations de stockage, la construction des centres de collecte pour semences, engrais, riz et légumes ; la construction de 25 marchés communautaires, 4 usines de transformation de riz et poste de conditionnement de légumes et 40 aires de séchage, équipés et opérationnels. 180 km de pistes rurales seront également construites.

Dans son intervention, le rapporteur général de la commission Finances, Alfa Mohamed Diallo, a fait savoir que «le financement de ce projet pourrait contribuer à réduire l’importation élevée de riz (importations annuelles actuelles de 614 mille tonnes, ce qui coûterait au pays 267 millions de dollars us de 30%) et à renforcer la croissance économique en améliorant la production, la transformation et la commercialisation et en renforçant la participation du secteur privé ».

Le rapporteur a également précisé que le 31 décembre 2024 est la date de clôture du décaissement du fonds alloué à la Guinée par la BID.