Appui aux collectivités : le forum annuel des parties prenantes de la SAG à Siguiri s’est tenu avec succès

0
578

La maison des jeunes de Siguiri a servi de cadre, mercredi 18 décembre 2019, à la première édition du Forum annuel des parties prenantes de la SAG. Initiée par la Société AngloGold Ashanti de Guinée (SAG), la rencontre a regroupé les parties prenantes de la société afin de faire le bilan de l’année 2019 Outre les représentants des communautés riveraines de la SAG (Kintinian, Doko, Maléa et Siguiri), ce forum qui se veut annuel a enregistré la participation des autorités préfectorales et régionales et a été présidé par le Gouverneur de la Région Administrative de Kankan.

Cette rencontre d’une journée avait pour principal objectif de présenter les activités passées et à venir de la SAG et de renforcer le dialogue social avec les parties prenantes de la société. Elle s’est présentée comme une plateforme de dialogue et d’échange constructifs pour une cohabitation pacifique et durale.

Le forum communautaire de Siguiri aura permis de débattre des problématiques liés au développement local. C’est en cela que le Gouverneur de la région Administrative de Kankan a affirmé que ce forum s’inscrit en droite ligne de la vision du Président de la République visant à promouvoir le dialogue constructif entre les sociétés minières opérant dans le pays et les communautés riveraines, garant d’un développement durable et harmonieux. A ce sujet, le Général Mohamed Gharé rassure que : « depuis le démarrage des opérations de la SAG en Guinée en 1997, les gouvernements Guinéens et les populations riveraines bénéficient sans cesse des retombées du partenariat qui a été noué entre les deux parties, et ce,  à travers les différentes taxes payées à l’Etat, les emplois directs et indirects créés, les contributions aux activités socioéconomiques et culturelles en faveur de l’épanouissement de la population guinéenne dans son ensemble ».  

Des thèmes comme la politique environnementale et les actions de réhabilitation des espaces perturbés ; le contenu local et la procédure de passation des marchés ; les emplois et procédure de recrutement (emplois qualifiés et non qualifiés, les contraintes/difficultés) ou encore la sécurité de la concession, l’orpaillage, l’envahissement des ressources et zones réhabilitées de la SAG ont suscité intérêt et réaction chez des participant.

Mené de mains de maitre par le Directeur Général de la SAG, la première édition de ce forum a été marquée par la qualité des différentes présentations suivies d’échanges fructueux gage de la volonté inébranlable des parties prenantes d’échanger régulièrement avec la SAG. Le premier responsable de la SAG affirme que : « Il convient de souligner que les réunions régulières entre les parties prenantes et la SAG en marche depuis de longues années est un acte fort de la collaboration. C’est pourquoi la SAG entend renforcer et dynamiser ses actions par une meilleure collaboration avec les parties prenantes ». Pour cela, Abdourahmane DIABY a identifié de grands axes sur lesquelles devraient reposer la communication et la collaboration :

  • Le renforcement des relations avec le gouvernement pour une meilleure collaboration,
  • La promotion d’entreprise nationale, petite et moyenne entreprise activement engagé dans l’activité minière notamment la sous-traitance,
  • La redynamisation de la prospection et de la recherche afin de permettre l’identification pour faire l’objet d’exportation mais aussi augmenter la dynamique du plafond,
  • Le renforcement des capacités et la formation des cadres,
  • La vulgarisation des approches pour la rendre formelle et respectueuse pour la bonne pratique environnementale et sociale.

Au terme de cette journée riche en échanges, les attentes de la Société AngloGold Ashanti de Guinée ont visé à l’atteinte des résultats suivants :

  • Le renforcement de la collaboration avec les autorités et les communautés environnantes ;
  • La maitrise de la contribution de la SAG au développement local des communautés riveraines par les participants ;
  • La connaissance des performances d’exploration et de production de la SAG par les parties prenantes ;
  • Le partages des défis et les perspectives de la mine ;
  • L’identification des approches de solutions face aux problèmes émergents qui menacent l’avenir de la SAG.