voir Plus
    vendredi, 16 avril 2021
    26.9 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Appui aux ex-exciseuses de Kouramangui et Popodara  à l’occasion  de la fête des femmes par  le consortium aprodej/global environnement

    Sur le financement de l’Union Européenne, le consortium APRODEJ/Global environnement a bénéficié d’un fonds pour la mise en œuvre du projet ‘’accélérer l’abandon des pratiques néfastes de l’excision et du mariage précoce’’ pour une période de deux (2) ans. Le projet couvre cinq(5) collectivités de la Préfecture de Labé.

    Conformément à l’une des composantes du projet à savoir la réorientation des exciseuses vers les activités AGR, le consortium a appuyé   les ex-exciseuses de Kouramangui et Popodara à  l’obtention  des Kits  de saponification   à l’occasion  de la fête des femmes, le 08 mars 2021.

    Cette cérémonie s’est tenue  dans la commune rurale de Kouramangui à 10h et 13h à Popodara. Elle  a connu la présence des autorités administratives (l’inspectrice régionale de l’action sociale, le secrétaire général des collectivités, la chef section de l’enfance, les sous-prefets) et autorités communales(les maires, les présidents de district et les chefs secteurs), le club des jeunes filles leaders de Labé, les communicateurs traditionnels, les femmes leaders et l’équipe du projet.

    Après les souhaits de bienvenue des maires  des communes rurales,  l’équipe du consortium par la voix du chef à présenter les acquis du projet Aprodej/Global-Environnement : « quand nous avons retenu les 20 communautés, on a procédé d’abord à

    • la formation des élus locaux sur les droits des femmes et des enfants.
    • La mise en place et la formation des structures de protection (CLPE, des CLEF, les CVPE)
    • La tenue des causeries éducatives
    • Les activités de sensibilisation de masse sur les conséquences liées à l’excision et au mariage précoce.

    Les  émissions radios

    Il faut souligner le maire de Kouramangui a magnifié les efforts de l’Union Européenne depuis 2018 dans sa commune à travers le Plan International jusqu’à ce financement les femmes et les jeunes ont mis en places des groupements d’épargne et de Crédit(GEC)

    Quant aux autorités administratives,   ils ont loué les efforts du consortium dans le cadre de la protection des jeunes filles et femmes dans la préfecture de Labé et la synergie créée avec les services  techniques concernés.

    Les représentantes des exciseuse ont dans leur intervention remerciée l’équipe du consortium et ont affirmé que le choix de cette activité d’AGR a été le fruit d’une sensibilisation sur les opportunités d’affaire dans ces deux collectivités.

     Elles ont expliqué que « bien avant cette rencontre on avait déjà abandonné la pratique suite aux différentes sensibilisations. Mais vu qu’ils nous ont  en plus donné de quoi subvenir aux besoins de nos familles, nous allons tenir paroles en respectant nos engagements. Si Dieu le veut bien, y aura plus jamais ce genre de pratiques dans notre communauté ici. On est vraiment content du soutien de l’Union Européenne pour la  lutte de cette pratique néfaste» a déclaré Aissatou Diallo, ex-exciseuse.

    « S’il plait à Dieu, nous allons passer le message à tous les autres villages. Nous allons utiliser les cérémonies de mariages et baptêmes pour faire passer le message. Nos mamans ici présente utilisaient des couteaux pour exciser ; elles sont là et on complétement abandonner la pratique. On est fière d’elles, moi j’étais une assistante ; mais on a toutes abandonnés. Ne craignez plus car nous ne le ferons plus » à laisser entendre Madame Assiatou Diallo.

    Pour le démarrage de cette activité de saponification , chaque groupement a bénéficié d’un  kit de saponification composé  de 3 bassines, 3 sceaux, une table de moule, 12 louches plastiques, 4 gobelets, une marmite de 20 kilogrammes, 15 paires de gants, 15 casques, un centimètre, 2 bidons de vingt litre d’huile, un sac de soude caustique, 15 paires de chaussures (bottes), 15 paires de lunettes, des chaussettes, des bavettes, 15 gilets de travail, 6 mètres de plastics, un sac de sel et une enveloppe financière de deux millions de francs guinéens par localité pour le fonctionnement de la coopérative.

    Dans chaque commune, ce don a été matérialisé par un PV de réception de matériels signé par le représentant du consortium, la présidente du groupement et les Maires.

    Après cette remise, les autorités locales ont remercié l’Union européenne et ont exhorté les ex exciseuses à faire bon usage des matériels reçus et surtout d’abandonner complétement les pratiques néfastes à l’épanouissement des filles. Le discours illustratif du  sous-prefet de Kouramangui, Abdoul Aziz Diallo en fait cas « vous savez que des vilaines choses sa faisaient dans nos localités dont entre autres le mariage précoce et  l’excision des jeunes filles. Donc, sachez que cela est interdit par la loi. Celles qui le pratiquaient, vont recevoir aujourd’hui de quoi s’occuper pour ne plus reprendre cette vilaine pratique. C’est contre tout cela que ce projet est entrain de se battre de nos jours pour le bien des filles et le bien de notre pays » soutient-il.

    Quant au secrétaire général chargé des collectivités, Monsieur Lancinet SANGARE, il s’est adressé aux ex exciseuses en ses termes : « c’est monsieur le préfet de Labé qui me charge de venir assister à cette cérémonie qui apporte du bonheur aux groupements bénéficiaires. En mon nom et en celui du préfet, je remercie le projet Aprodej/Global environnement qui est l’initiateur  de cette grandiose cérémonie. Nous remercions  également l’Union Européenne qui est le bailleur de ce grand projet qui pense qu’il faut agir pour mettre fin et mettre fin totalement à l’excision. C’est pourquoi au nom du préfet de Labé, je leur dit merci et je leur rassure que toutes leur contribution et tout leur appuis financier seront utiliser à bon escient » rassure-t-il.

    Après ces différentes déclarations le club des jeunes filles leaders de Labé a présenté des sketches sur les conséquences de l’excision et le mariage d’enfants suivi de plaidoyer auprès des décideurs.

    Cette cérémonie a été clôturée par une  démonstration du groupement des femmes de la sous-préfecture de Popodara sur la fabrication du savon.

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE