Après la relaxe de ses militants : le FNDC annonce une plainte contre la police   

0
437

Comme nous l’annoncions dans une de nos éditions précédentes, les activistes Oumar Sylla dit ‘’Foniké Manguè’’ et Sékou Koundouno, tous membres du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) ont été libérés et remis à la disposition de leur avocat Me Salifou Beavogui hier soir. Ce mercredi 17 juillet, ils ont été présentés au Procureur de la République près le tribunal de première instance de Kaloum. D’après le coordinateur du FNDC, aucune charge n’a été retenue contre ses camarades sauf qu’ils ont été victimes de ‘’vol’’. Lisez ce que Abdourahamane Sano a confié à Guinéenews : 

« Hier soir, mes collaborateurs ont été relaxés. Ils devraient se rendre aujourd’hui afin que le procureur de la République prenne le dossier en charge. Ils nous ont dit que le problème est terminé. On avait 850 tee-shirts que les policiers nous ont retirés. ‘’Foniké Manguè’’ avait une somme de 1 500 000 fg sur lui qu’un policier a subtilisés. Le bonhomme est connu.  Nous exigeons qu’ils nous remettent nos tee-shirts. Ils disent qu’ils ont reçu des instructions de ne pas nous les rendre. Face à leur instance, nous avons décidé d’engager une procédure pour rentrer en possession de nos tee-shirts. Sur les 850 tee-shirts, ils ont volé 210. Nous n’avons reçu que 640 sur les 850 tee-shirts. Nous allons porter plainte contre eux pour ‘’vol’’ de tee-shirts. Il n’y a eu aucune charge contre nos camarades (rire). Ils sont dans une politique d’intimidation. Ils ne sont pas tranquilles. C’est pourquoi ils se livrent à ces genres de chose. Mais cela ne va rien changer à détermination… », a dit au bout du fil.