Après l’arrestation de Lansana Camara, l’UFDG prévient: «si nous nous laissons faire, nous serons tous victimes»

0
1019

Lansana Camara, Directeur de publication de site d’informations conakrylive.com est arrêté et jeté en prison depuis le 26 mars dernier. Il est accusé de  »diffamation » par le ministre des Affaires Etrangères. Une accusation qui ne devrait pas le conduire en prison, puisque la loi sur la liberté de presse, adoptée le 22 juin 2010 dépénalise les délits de presse en Guinée.

Ce samedi 30 mars, en marge de l’Assemblée générale de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), Ibrahima Chérif Bah, vice-président du parti, a apporté le soutien de sa formation politique à notre confrère Lansana Camara.

Cette arrestation du Directeur de publication de conakrylive, selon Chérif Bah, vise à museler la presse : «Alpha Condé veut museler la presse. Il veut les faire taire. On nom du président Cellou Dalein Diallo, nous sommes solidaires de Lansana Camara. Car, c’est un symbole aujourd’hui qui doit nous amener à se lever pour défendre la loi L002 de la presse. Parce que si nous laissons nous faire, nous serons tous victimes d’une dictature féroce qui va nous bâillonner

Plus loin, il accuse le pouvoir d’Alpha Condé de se fonder sur la violence pour gouverner: «ce régime-là n’a pas de légitimité suffisante. Il pèse 18% depuis 2010. De ce fait, il se fonde sur la violence, la fraude électorale pour rester au pouvoir, l’occupation militaire de l’espace du territoire et tout ce que nous avons connu. Rappelez-vous, ils ont tué à Galakpaye, à Womey, à Zogota, ils ont tué à Conakry des militants pacifiques. Un tel régime veut encore se maintenir pour un troisième mandat dans un système de pouvoir à vie. Nous ne sommes pas d’accord.»