Après les actes de vandalisme à Kankan : c’est l’indignation générale dans la ville

0
705

Les actes de vandalisme enregistrés lundi 6 janvier à Kankan, ne laissent personne indifférent. Après les autorités, c’est le tour aux citoyens de condamner avec la dernière énergie ces tristes évènements qui ont causé des préjudices énormes à certains commerçants.

Dans l’opinion générale à Kankan Nabaya, cette scène de pillages constitue un précédent fâcheux et dangereux pour le bon vivre et l’harmonie qui ont toujours caractérisé les relations entre toutes les composantes sociales qui vivent ensemble dans le respect et l’entente réciproque depuis la nuit des temps.

En tout cas Mohamed Kéita, commerçant au grand marché de Dibida, condamne ces actes de vandalisme : « on a été surpris par ce qui s’est passé. On était assis ici devant nos magasins quand tout a commencé. On nous a contraints de fermer nos magasins sans aucune explication. Il y a eu d’énormes dégâts matériels. »

Bakary Bayo, artisan rencontré dans sa forge au centre-ville, invite les autorités à sévir contre les vandales : « Nous étions tous inquiets. Nous demandons aux autorités de prendre des dispositions pour ne plus jamais de pareille situation ne se reproduise à Kankan. Et les gens qui ont perdu leurs marchandises, comment vont-ils faire ? »

El hadj Fodé Chérif, commerçant de pièces détachées, a fait part, lui aussi, de sa compassion envers les victimes : « on ne sait même pas la cause réelle de ce vandalisme. Que le tout puissant accorde sa grâce aux victimes. A Kankan ici, nous ne voulons que la paix, l’entente et la cohérence entre ses habitants. »