Après s’être déclaré vainqueur de la présidentielle, les scènes de liesse se multiplient dans les fiefs de l’opposant Cellou

0
517

Cellou Dalein Diallo, challenger du président sortant s’est déclaré vainqueur cet après-midi de la présidentielle du dimanche, passant outre les mises en garde proférées par le gouvernement et la Ceni. L’opposant qui fonde sa déclaration sur la base des résultats provisoires collectés par son parti, avait d’ailleurs averti que rien ne l’empêcherait de divulguer les résultats, si jamais les tendances lui étaient favorables. Cette victoire annoncée par anticipation continue de provoquer des scènes de liesse dans les fiefs de l’Union des forces démocratiques de guinée (Ufdg), aussi bien dans la capitale, que dans les préfectures intérieures.

Labè célèbre son « champion » par anticipation

Après la conférence de presse d’El hadj Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG, qui a profité de l’occasion pour s’autoproclamer vainqueur de l’élection présidentielle de ce 18 octobre 2020, des citoyens de Labè sont massivement sortis dans les rues de la commune urbaine  pour manifester leur joie.

Le déferlement de la marée humaine a débuté aux environs de  15h00 mn de la cité de Karamoko Alpha mo Labè et s’est poursuivi durant plusieurs heures. À pieds, en moto ou en voiture, cette foule de militants aux cris de « vive Cellou », « vive la démocratie »,  a  fait le tour de la ville avec des engins de sonorisations, jouant à fond de la musique à la gloire de leur champion. Une manière pour ces militants et sympathisants de célébrer la « victoire » de Cellou Dalein avant que la Ceni ne dévoile les résultats provisoires.

Ferveur populaire dans les rues de Mamou

Après avoir passé la matinée de ce lundi 19 octobre à suivre la publication des résultats par bureau de vote sur les ondes de la synergie des radios privées, plusieurs citoyens de la ville de Mamou, ont pris la rue, dès l’annonce par le candidat de l’UFDG de sa victoire, pour festoyer.

En tête de ce carnaval qui a mobilisé une foule nombreuse, l’ex députée uninominale de Mamou Djessira Traoré qui, hissée sur son véhicule, a félicité  les militants pour leur mobilisation pour ce scrutin, crucial pour l’avenir de la Guinée.

Pendant ce temps, les forces de sécurité cherchaient à prendre position pour boucler les accès au  bloc administratif, siège de la centralisation des procès-verbaux des différents bureaux de vote de la préfecture. Histoire de prévenir sans doute tout débordement.

Boké : on crie victoire avant l’heure 

Les militants de l’Union des forces démocratiques de guinée (Ufdg) ont commencé à crier  victoire, dès après la déclaration de leur candidat, Cellou Dalein Diallo, qui dit avoir emporté la victoire à l’issue du vote de ce dimanche.

Alors que la publication des résultats des bureaux de vote se poursuit encore  dans plusieurs circonscriptions électorales, y compris à Boké où  les résultats issus des différents bureaux de vote sont en train d’être centralisés au siège de la préfecture où  la CEPI a délocalisé ses opérations.

Dans cette ferveur, des groupes de  jeunes hissés sur des véhicules et en motocyclettes  sont descendus vers le centre ville, pour parader, histoire de célébrer la victoire de leur candidat.

Face à ce déferlement de la foule, des forces de sécurité se sont déployées au rond-point de l’ancien siège de la commune urbaine de Boké, pour sécuriser le processus électoral en cours.

Tout en prenant également position au  niveau des points stratégiques de la ville.

N’Zérékoré : tension dans la ville suite aux scènes de liesse dans plusieurs quartiers

 Un mouvement spontané de joie a été enregistré cet après-midi  dans les quartiers de Boma et au rond-point du marché, ainsi que du côté de la scierie, où des militants de l’UFDG, criant « victoire », célébraient à la manière cette « victoire » réclamée par leur candidat Cellou Dalein Diallo, de manière anticipée.

L’effet de contagion a gagné d’autres quartiers favorables à l’opposant dans la capitale forestière.

A noter que les unités de sécurisation de l’élection présidentielle sont intervenues pour faire casser le mouvement.

Au même moment la centralisation des résultats se poursuit à la mairie de N’Zérékoré.

A Kindia, les forces de sécurité répriment les militants de l’UFDG

Après la conférence de presse que Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG a animée ce lundi, en s’autoproclamant comme vainqueur dès le premier tour des élections présidentielles, des militants et sympathisants de son parti  sont descendus dans la rue de manière spontanée pour manifester leur  joie dans certains  quartiers comme  Wondy, où réside le coordinateur de cette formation politique à Kindia,  Abdoulaye Bah.

Aussitôt informées, les forces de l’ordre sont descendues sur les lieux pour disperser à coup de gaz lacrymogène les militants qui manifestaient leur joie.

Une situation qui a semé  la psychose dans la cité, où la fermeture de plusieurs boutiques et magasins a été aussitôt constaté par notre reporter.

Il faut signaler que des blessés ont été enregistrés dans les rangs des militants de Dalein. Le véhicule du représentant de l’Union des forces démocratiques de Guinée a été également endommagé lors de cette manifestation.