Arbitrage de la justice dans la crise au SLECG: Aboubacar Soumah n’en a cure !

0
1348

Aboubacar Soumah, le Secrétaire général du SLECG (Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée) a déclaré ce mercredi 22 mai qu’il n’a point besoin d’aller devant le Tribunal du Travail pour être départager avec le SLECG branche Souleymane Sy Savané.

Pour Aboubacar Soumah, le Tribunal du Travail n’intervient qu’entre le travailleur et son employeur et non entre les syndicats. Entre les syndicats, ce sont les travailleurs qui départagent.

«Nous avions écrit au Médiateur de la République Mohamed Saïd Fofana en menaçant que si le camp de Sy Savané arrivait à faire un autre congrès sous le label du SLECG, que nous partirons en grève. Suite à cela, Mohamed Saïd Fofana nous a invités. Mais nous avons constaté qu’il est du côté du Gouvernement. Il nous a dit de se rabattre sur la Justice. Nous ne partirons pas au Tribunal avec des gens qui n’ont même pas cinq personnes derrière. Le Tribunal du Travail n’intervient qu’entre l’employer et son employeur. Mais pas entre un même syndicat qui doit être départagé par les travailleurs», a-t-il expliqué.

Parlant du nouveau congrès du SLECG aile Souleymane Sy Savané, Aboubacar Soumah a lancé que c’est le terrain qui commande. «Tout le monde sait que le groupe de Souleymane Sy Savané sont des syndicalistes du Gouvernement. Ils sont contre les enseignants. La preuve, quand nous avons déclenché la grève, ce sont eux qui ont appelé les enseignants à dispenser les cours. C’est à partir de ce jour que l’opinion nationale et internationale a compris qui est syndicat et qui ne l’est pas. Ils n’ont personnes dernière eux», a-t-il fustigé.