Armée guinéenne : après Soundjata, le camp Samory a son musée

0
400

Dimanche 1er  novembre, à la faveur de la célébration des 62 ans de l’armée guinéenne, le ministre d’État chargé des Affaires présidentielles et de la Défense nationale Dr Mohamed Diané a procédé à l’inauguration du Musée des armées, sis au Bureau du Quartier général (BQG), au camp Almamy Samory Touré. Un musée qui retrace l’histoire de la Guinée et de ses  forces armées depuis la période pré-coloniale. Il regroupe déjà 250 photos historiques, 15 armes déclassées, 40 objets d’art, 20 vitrines de présentation des œuvres, 1319 ouvrages divers et d’autres équipements.

Le général de Brigade Mohamed Diané, chef d’Etat-major de l’armée de terre, a présenté ce musée comme un outil de réflexion mais aussi un espace de souvenir des hauts faits de l’histoire de la Guinée et de l’Armée guinéenne.

« Trois périodes de notre histoire sont ici présentées sous forme de photos, armes déclassées et autres effets qui rappellent la période précoloniale, la période coloniale et celle qui va de l’indépendance à nos jours. C’est avec votre soutien personnel que ce travail a été fait comme d’ailleurs le Musée du camp Soundjata à Kankan. C’est un travail de recherche qui ne fait que commencer et ce Musée du camp Samory a besoin encore de votre soutien pour se développer et étoffer ses collections », a dit le général qui, n’a pas manqué de remercier le Président de la République, Chef des forces Armées, pour son appel au pardon et à la réconciliation des Guinéens. « C’est justement grâce à cette volonté qu’il a été possible de mettre ici ensemble les souvenirs qui rappellent le passé de notre pays. Notre espoir est que ce lieu soit un espace de connaissance de notre histoire mais aussi un lieu de réflexion sur le passé de notre pays, bref un trait d’union entre tous les Guinéens surtout une mémoire pour les services de défense et de sécurité…», a-t-il renchéri.

L’occasion était pour Pépé Sévérin Théa, Directeur Général du patrimoine historique, archives et musée des armées, d’annoncer d’autres projets en vue. « Nous ambitionnons, entre autres, la réalisation de l’inventaire des sites et espaces historiques militaires ; l’ouverture d’un réseau de bibliothèques de lecture dans les régions militaires avec l’appui de la francophonie ; la réalisation d’un documentaire sur l’histoire de l’armée en collaboration avec la DIRPA », a-t-il cité. Il estime que la mise en œuvre de ces projets donnera à coup sûr une nouvelle visibilité aux exploits de l’armée guinéenne, renforcera les liens entre les armées et différents publics spécialisés, mais aussi, elle sera un des piliers du programme « Armée-Nation », élément important de la réforme des services de défense et de sécurité.

Dans son discours de circonstance, le ministre de la défense Dr Mohamed Diané a d’abord  rendu un hommage appuyé aux pères fondateurs de l’armée guinéenne. « Soyez rassurés, notre soutien ne fera pas défaut pour non seulement pérenniser ces acquis mais aussi et surtout pour obtenir d’autres résultats à travers notamment la mise à disposition d’infrastructures mieux adaptées à la conservation des œuvres muséales », a-t-il poursuivi. Pour terminer, il a lancé un appel à tous les chercheurs et conservateurs d’ici et d’ailleurs pour apporter leur contribution au succès de ce Musée.