Armée: le capitaine Gérard Vivier évacué au Maroc (DIRPA)

0
496

Grièvement blessé le 16 novembre dernier en haute banlieue de Conakry, Gérard Vivier, l’officier parachutiste du Bataillon Autonome des Troupes Aéroportées (BATA), une unité d’élite de l’Armée guinéenne, a été finalement  évacué au petit matin de ce samedi 24 novembre par le ministère de la Défense Nationale pour le Maroc, rapporte le Porte-parole dudit département Aladji Cellou, par ailleurs Directeur de l’Information et des Relations Publiques des Armées (DIRPA).

Même s’il  n’apporte aucun indice sur la ville qui l’accueille ni sur l’adresse de la structure sanitaire où il est admis, Aladji Cellou précise toutefois que le capitaine Gérard Vivier, qui est arrivé ce matin au Royaume Chérifien, doit suivre des soins adéquats dans un hôpital spécialisé de la place.

Il faut par ailleurs rappeler que cet officier du BATA, qui serait un parent de feu général Lansana Conté, a été violemment pris à partie il y a une semaine, à hauteur de Bambéto, en banlieue de Conakry, par une foule déchaînée qui revenait de l’inhumation de deux opposants tués par balles la veille lors d’une marche de l’opposition républicaine.

Et le gouvernement, pour conjurer ces scènes de violences, a décidé d’installer depuis le 19 novembre une vingtaine de Points d’Appui (PA) composés de policiers, gendarmes et militaires dans plusieurs secteurs de l’autoroute Le Prince jusqu’à Kagbélén. Une décision qui est aujourd’hui diversement appréciée par les Guinéens selon qu’ils soient de la Mouvance ou de l’opposition.