voir Plus
    lundi, 12 avril 2021
    28 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Arnaque dans les écoles à Labé : L’APAE dénonce et menace

    Depuis l’ouverture des classes intervenue depuis décembre, les parents d’élèves font face à l’éternelle inscription et réinscription des enfants. Une situation très souvent difficile à porter surtout pour les élèves ayant décroché l’entrée en 7ème et le BEPC.
    Des élèves auxquels les établissements publics réclament des montants allant jusqu’à 200 GNF par personne.
    Pour Alpha Oumar Moromi Diallo, le président régional de l’association des parents d’élèves (APAE) de Labé, il s’agit là purement et simplement d’une arnaque entretenue par les responsables d’écoles au dos de l’Etat qui a pris toutes les mesures pour soulager les élèves en cette année de crise.
    « C’est une situation vraiment regrettable. Monsieur le ministre de l’Education nationale a instruit à tout les cadres de l’éducation que cette année le gouvernement a débloqué 85 milliards pour non seulement les tables blancs mais aussi pour plusieurs autres dépenses. Il leur a dit de ne prendre aucun franc avec les parents d’élèves. Ils ont commencé à distribuer les tables bancs dans la région de Conakry et le tour de l’intérieur viendra aussi incessamment ».
    Sauf que contre toute attente, des écoles font payer au niveau de la commune urbaine de Labe,  rapporte le président de l’APAE. « Nous sommes informés qu’il ya des principaux de collège notamment le collège de Maleya, Tata qui réclament 200 000 GNF par élève pour les élèves de 7ème année. Ces élèves de 7ème viennent les après-midi, alors que les autres sont rentrés. Mais pour quelle raison? Madame la DPE a fait le compte rendu fidèle devant nous, de ne prendre aucun franc avec un parent d’élève. Que cette année, l’inscription en 1ère année et l’installation en 7ème et 11ème année sont gratuites. Que personne ne paye ».
    Ainsi, l’APAE de Labé entend se faire mieux entendre pour stopper cette arnaque: « Jai dit aux parents d’élèves de ne donner aucun franc à un principal où un directeur d’école. J’ai informé la présidente de la FEGUIPAE (fédération Guineenne des parents d’élèves), elle m’a dit d’incidenter, de prendre des parents d’élèves pour venir crier là-bas stop à la corruption. S’ils ne font pas attention nous allons mobiliser les parents d’élèves pour aller incidenter », menace-t-il.

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE