Arrestation de l’imam Nanfo à Kankan : ses partisans manifestent pour sa libération, le préfet introuvable !

0
756

Les partisans du célèbre prédicateur islamique et promoteur de l’écriture N’Ko, Ismaïla Nanfo Diaby, manifestaient dans la soirée de ce samedi 11 juillet devant la résidence du préfet Amara Soumah pour exiger sa libération immédiate.

Sur les circonstances de son interpellation, Lansana Kaba, coordinateur d’une association de promotion de N’ko, témoigne : « ce matin, on était avec Nanfo.  Dans les environs de midi, on a reçu des envoyés qui sont venus nous dire qu’il est convoqué à la préfecture. Quand on est arrivés sur les lieux, ils n’ont pas accepté qu’on l’accompagne. Sous prétexte qu’il a été convoqué seul. La rencontre a duré jusqu’à 15 heures. A l’issue de cette rencontre, le préfet a ordonné son arrestation pour le conduire directement au commissariat central où il est détenu avec un des nôtres. »

Même si pour le moment, les autorités n’ont donné aucun motif de son arrestation, ce partisan d’Ismaël Nanfo Diaby, se dit convaincu que ce dernier a été arrêté parce qu’ » il prie en maninka ».

Les partisans du prédicateur menacent par ailleurs d’intensifier leurs manifestations si l’homme n’est pas rapidement élargi.

 » Nous allons demander à toutes nos structures, de Kankan à Conakry en passant par Mandiana, Siguiri et partout à travers le pays, pour dénoncer ce que nous qualifions d’injustice et d’inégalité », s’est indigné Lansana Kaba.

Jusqu’au moment où nous écrivons cette dépêche ( vers 19 heures), les manifestants pro Nanfo étaient encore rassemblés devant la résidence du préfet qui serait absent des lieux. Ce dernier reste injoignable en dépit de nos nombreuses tentatives pour avoir ses versions des faits.