Arrestations des acteurs de la société civile : le contrôleur général Ansoumane Baffoe précise

juillet 23, 2018 4:31
0

La marche des forces sociales a été empêchée ce lundi 23 juillet par les forces de maintien d’ordre. Présent sur le terrain, le Directeur national des CMIS (Compagnies Mobiles d’Intervention et de Sécurité), Ansoumane Camara a déploré le fait que ses hommes soient «agressés par les acteurs de la société civile».

«Malgré le dispositif sécuritaire, les acteurs de la société civile sont venus nous offenser à deux reprises. C’est pourquoi certains parmi eux ont été arrêtés et ils seront déférés devant le juge pour trouble à l’ordre public», a expliqué le contrôleur de police, Ansoumane Baffoe Camara.

Et d’enchainer : «la marche des forces sociales qui devrait partir du rond-point de la Tannerie à l’esplanade du stade de 28 septembre, a été interdite par le gouverneur de la ville de Conakry. Une lettre de concours nous a adressé par le gouverneur de la ville Conakry d’empêcher tout regroupement dans la ville de Conakry. Certes, les acteurs de la société civile défendent les intérêts du peuple. Mais, ils ont ignoré qu’en s’attaquant aux forces de l’ordre, cela pourrait troubler l’ordre public et directement affecter la liberté de certains concitoyens de vaquer à leurs occupations».