Arrêt sur image : après la catastrophe de Madinadjan, la leçon qui s’impose à tous

0
271
accident, camion citerne incendié madinadjan
accident, camion citerne incendié madinadjan

De cet accident affiché ici, il a été question dans nos relations du mois dernier. Un camion citerne avait pris feu dans la localité de Madinadjan situé sur la nationale n°1, non loin de Tabily, en direction de Kindia, suite à une malencontreuse tentative de dépassement. Le dérapage qui s’en était suivi avait poussé le camion contre deux véhicules immobilisés en dehors de la chaussée. Le  bilan s’était chiffré à quatre morts, six blessés graves et de nombreux dégâts matériels.

Après que les émotions se soient estompées un tant soit peu, nous avons compulsé les images recueillies sur les lieux par le service constat du commandement de la gendarmerie routière. Notre choix a porté sur celle que nous vous proposons ici. Nous la croyons très parlante, assez suggestive pour nous amener à réfléchir sur les dangers qui nous guettent en tout lieu et à tout instant dans la circulation. Une  image remplace mille mots, soutient-on dans la presse. Rien de plus vrai quand on pense à tout ce que celle-ci peut nous renvoyer en termes d’informations, de leçons à tirer et de sources d’inspiration pour mieux comprendre ce qui s’est réellement passé.

Pour ce cas précis, nous voici en présence d’une immense carcasse de camion citerne entièrement dévorée par le feu. Rien n’est resté. Tout a été détruit, brûlé au dernier degré. Mais, à y regarder de près, on s’aperçoit que le mastodonte s’est immobilisé à quelques pas de la mosquée de la localité. On a froid dans le dos quand on pense que cet accident s’est produit un vendredi. Le service constat du commandement de la gendarmerie routière nous indique que la prière venait juste de prendre fin et les fidèles ne s’étaient pas totalement dispersés. D’où l’incendie de neuf motos.

Quoique nous ne soyons pas portés vers le fatalisme, ce que réprouvent d’ailleurs les experts en sécurité routière, à la vue de cette image, nous ne pouvons que remercier Dieu d’avoir épargné dans sa Mansuétude infinie les fidèles qui étaient là en grand nombre quelques instants avant le drame. Un concours de circonstances exceptionnel. Sans verser dans le catastrophisme, nous imaginons avec frayeur ce qui aurait pu arriver si le dérapage accéléré de ce camion n’avait  pas pris fin… juste à temps!

Cette image doit nous interpeller et nous porter à ne jamais oublier que le danger est partout. Nous devons toujours agir de façon à le circonscrire et l’empêcher de se reproduire. Cela nécessite la mise en œuvre d’une série d’actions par tous les acteurs du système de transport pétrolier de notre pays. Chacun sachant ce qu’il y a lieu de faire dans le processus de gestion de cette activité à risques, pour peu que les  rôles soient efficacement joués par chaque acteur, l’optimisme est permis quant à réussir à nous éviter la répétition de pareille tragédie.