Arrêt sur image : dépannage en pleine circulation

0
652
panne, chaussée,
panne, chaussée,

Nous montrons des faits et chacun en juge, selon sa compréhension, son penchant ou son désir. Cette image a été fixée au carrefour Lansanaya-barrage. C’est en haute banlieue de Conakry, dans la commune de Matoto. Nous voyons là un conducteur de taxi dont le véhicule est immobilisé, à l’orée de l’intersection, apparemment en panne. Aucun passager à bord. L’embouteillage s’est déjà installé. Notre taximan ne cherche pas loin la solution pour se tirer d’affaire. Il ouvre le capot et tente un dépannage sur place. A son geste, un pied levé et le bras introduit dans le véhicule par la vitre baissée, il y a tout lieu de croire que ce qui se passe autour de lui ne l’intéresse point. Tout lui est indifférent. Ce qu’il veut, c’est rallumer son véhicule. Un point, c’est tout. Il n’a cure des conséquences de son comportement et du grave préjudice qu’il porte aux autres usagers. Même la présence du gros camion citerne devant lui ne semble pas l’impressionner. Toute personne sensée, lit parfaitement le message que transmet cette image. Les correctifs à y apporter sont également connus. Il faut  et il suffit de les mettre en œuvre.

Sans prétendre aucunement, donner des leçons, redresser des torts ou changer le monde, nous voulons simplement contribuer à la construction de l’homme nouveau chez nous. C’est d’une nécessité urgente quand on observe ce qui se passe dans la capitale et à l’intérieur du pays. Cette rubrique est un créneau utile pour atteindre cet objectif. Si, jusque là, son effet sur le changement des comportements est à peine perceptible, nous restons néanmoins optimistes, conscients que pour entreprendre une quelconque action portant sur l’homme, il faille miser sur le long terme.

Notre approche consiste à afficher une image qui présente un fait ou événement à contenu variable. De préférence celles qui montrent une  situation inconcevable, choquante et inattendue. Ainsi, chacun en fait sa lecture propre. Nous parions qu’à chaque publication, bon nombre de visiteurs du site vont rejeter ce qui frise l’incivisme au profit de ce qui est citoyen, optant ainsi pour un changement de comportement. Du négatif au positif.

Par ce chemin tout simple et cette approche apaisée et facilement accessible, nous bâtissons une citoyenneté parfaitement consentie et pérenne. Nous y gagnons tous, notre pays compris.