Arrêt sur image : masquer un panneau, c’est voiler une route !

0
239

Le rôle premier d’un panneau de signalisation routière est de passer un message. Il donne à l’usager toutes les informations nécessaires pour lui garantir une conduite sécurisée.

Ces renseignements se transmettent à travers les formes desdits panneaux, leurs couleurs et les symboles qu’ils portent. Ils s’adressent aux usagers dans un langage conventionnel, silencieux sans doute, mais universel et bien compréhensible.

Les initiés, c’est-à-dire ceux qui sont passés par l’auto-école, peuvent en comprendre le message délivré. Ainsi sont-ils avertis de tout danger, toute interdiction, toute obligation et toute indication ou tout renseignement utile sur la route. De même, ils sont informés des situations qui intéressent strictement la conduite et quelquefois aussi les passagers.

Les panneaux servent aussi à s’orienter facilement en situant nommément les lieux où l’on se trouve et en indiquant l’itinéraire à suivre pour joindre les principales destinations qu’y s’offrent à l’usager.

Tous ces rôles décrits montrent clairement l’importance que revêt un panneau de signalisation. Une fonction essentielle qu’il assure de façon bénévole, efficace et permanente. Sans aucune contrepartie et quel que soit le temps et le lieu. C’est tout dire, qu’ils méritent notre respect et nos soins !

Mais, voilà que des individus, sans doute inconscients du danger qu’ils provoquent, s’en servent comme support pour la publicité. Ils masquent ainsi totalement le panneau et cachent le message qu’il délivre aux usagers. Ce qui est particulièrement dangereux. Ils compromettent ainsi la sécurité des uns et des autres.

Tenez, pour ce cas précis à l’affiche, il s’agit d’un panneau de danger de premier ordre. Il signale un passage à niveau, sans barrière ni demi-barrière. N’étant donc pas gardé, le fait de le masquer pour quelque raison que ce soit, expose les usagers à traverser sans tenir compte du train qui peut arriver d’un instant à l’autre.  C’est une grave infraction au code de la route. Tout le monde devrait le savoir.

Il existe un autre risque, minime celui-là, en comparaison avec le premier. C’est la destruction prématurée des panneaux. La colle que les afficheurs utilisent pour fixer leurs papiers d’annonce de spectacles a des propriétés qui voilent définitivement le panneau dont le caractère rétroréfléchissant disparaît. Il est ainsi terni et le dommage est irréversible, car on a de la peine à le lire. Que d’investissements perdus ainsi, par la bêtise et l’ignorance.

Autant en prendre la mesure dès maintenant et décider des palliatifs à mettre en œuvre pour circonscrire les risques et les gâchis qu’ils génèrent.

C’est le travail de l’administration et surtout celui des communes. L’affichage est à réglementer !