Arrêt sur image : quand l’effet d’un article de Guinéenews© conduit à la réaction souhaitée

0
2052
Caniveau couvert

CaniveauC’est peu de dire la fierté qu’on éprouve quand on pense avoir contribué à améliorer une mauvaise situation qui avait cours en pleine ville. Le 28 octobre dernier votre quotidien électronique guineenews.org titrait : trafics routiers,  quand les tranchées et caniveaux non fermés et non signalés mettent en péril la vie des piétons.

Nous faisions alors cas de travaux effectués par une société chargée de pose de câbles à Coléah-Domino, en face d’un long bâtiment commercial. A la vue d’un couvercle encaissé au fond d’un regard, récemment construit par ladite société, nous avions émis des réserves quant à la qualité de l’ouvrage. Il ne nous semblait pas optimum, sous réserve de vérifications, avions-nous écrit. « cette fermeture que voici ne semble pas réalisée dans les règles de l’art.  Sous réserve d’explications techniques convaincantes, nous pensons que ses concepteurs ont simplement ajusté à l’ouverture pratiquée, un couvercle façonné sur mesure. Une fois imbibé de ciment, le collier de fer cerclant ledit couvercle a rapidement adhéré aux bordures en béton de l’excavation, donnant l’impression d’un travail bien fait qui allie solidité et étanchéité. Mais, comme l’image le montre, cette réalisation n’a pas tardé à se décrédibiliser d’elle même. Même le néophyte qui jette un regard furtif sur l’ouvrage ne tarde pas à se faire une opinion sur ce qui a bien pu se passer. Le couvercle ne reposant sur rien qui puisse le retenir de l’intérieur, sur les flancs du trou, a tout simplement cédé, s’enfonçant  fond, probablement, sous le poids d’un piéton de passage. Si cette hypothèse toute vraisemblable se vérifie, on est tenté alors de se demander ce qui a bien pu advenir à ce malheureux passant. Serait-il tombé ? Aurait-il subi des dommages? Souhaitons que rien de tout cela ne se soit produit. »

Les constructeurs de cet ouvrage ont-ils lu cet article ou simplement ce paragraphe cité ici? En ont-ils entendu parler ? S’agit-il de simple coïncidence ? Nous n’en savons rien. Toujours est-il que le 17 novembre dernier, ils sont revenus améliorer l’ouvrage ou sinon, le refaire de fond en comble.

Caniveau couvertLe seul bémol est sa surélévation par rapport au niveau du sol. Dorénavant, pour le franchir en toute sécurité, les passants doivent soulever légèrement le pied. Mais c’est nettement mieux, comparé au risque antérieur qu’ils couraient de voir le couvercle s’enfoncer sous leur poids, au fond du regard.

Pour la tranchée ouverte sur toute la façade du bâtiment, on nous apprend que les commerçants ont entrepris de la refermer à leurs frais. Pour la sécurité et le confort de leurs clients, annoncent-ils et peut-être aussi les leurs, ajoutons-nous. Entre-temps, nous avons l’espoir que les câbles ont été posés.

S’il se trouve que Guineenews a contribué à cette amélioration, et bien, c’est tant mieux dirons-nous. La presse, c’est quand même un pouvoir, quoi qu’on dise. Des petites lignes qui bougent ? Les grandes ne sont pas loin !