Arrêt sur image : quand l’hivernage transforme la route en piège pour automobiliste

0
438

Lorsqu’il pleut et que l’eau recouvre la route à une certaine hauteur, il est difficile de se frayer un chemin parfaitement sécurisé. Surtout quand les ravinements et autres nids de poule sont nombreux ou que les délimitations de la chaussée ne sont pas bien perceptibles par les usagers qui roulent en ce moment. Dans le premier cas on tombe facilement dans des trous profonds et dans l’autre on est embarrassé de savoir où l’on est exactement sur la chaussée et si l’on ne risque pas une sortie de route.

L’image ici affichée montre que c’est la première variante qui s’est produite. Ce taxi est tombé dans un trou rempli d’eau et non signalé. La dangerosité de cet obstacle ne pouvait sans doute guère être parfaitement évaluée, jaugée et appréciée par le conducteur, du premier coup, pendant son roulage.

Cette méprise ou peut être cette inattention ou imprudence lui a coûté cher ce jour, ainsi d’ailleurs qu’aux autres. D’abord il a perdu du temps et a encombré la circulation, créant un bouchon à la jonction du marché de Foulamadina avec la route qui mène à l’université Général Lansana Conté de Sonfonia. En plus, un embouteillage s’est longtemps installé dans le périmètre, ce matin de grande affluence. Avec toutes les conséquences que cela génère toujours. Le véhicule a pris un sérieux coup sur son pneu et sa suspension arrière gauche.

A noter d’ailleurs, comme on le voit à l’image, qu’il était beaucoup chargé, à destination du marché. Ses passagères ont été obligées de mettre pied à terre pour alléger le poids et permettre que les jeunes, présents sur les lieux, se décident à intervenir. Ainsi, par la force de leurs bras, ils ont réussi à libérer la chaussée, en tirant de son piège le véhicule, complètement enfoncé et bloqué dans l’ornière.

La leçon à en tirer est fort simple : sous la pluie, il faut rouler prudemment, pour ne pas tomber dans les trous souvent recouverts d’eau. Eviter aussi la surcharge qui peut entraîner des dommages sérieux sur le véhicule et l’empêcher de rouler. C’est l’une des conditions pour circuler en sécurité sur les routes de nos quartiers, en général, toujours immergées et fortement dégradées.