Arrêt sur image: un véhicule abandonné pas comme les autres!

octobre 30, 2018 3:50
0

Affirmer que ce véhicule est resté longtemps immobilisé en cet endroit est de la Palice. Tout le prouve à suffisance: un papayer a même eu le temps de germer et d’atteindre la maturité sur ses flancs.

Aujourd’hui, la réalité a changé.  Ce dit véhicule n’est plus là. Glosons  néanmoins autour, si vous le voulez bien, juste pour trouver quelque leçon utile à tirer de ce type de parcage d’engin en bordure de route, susceptible d’étonner, même le plus averti en réglementation.

On pouvait verbaliser son propriétaire pour stationnement abusif. Il suffit d’immobiliser un véhicule pendant 07 jours d’affilée sur la voie publique, pour tomber dans cette classification. Certains auraient probablement rétorqué qu’il n’était pas sur la chaussée. A ceux-là, qui ont raison sur ce point, il faut répondre qu’il était cependant sur les dépendances de la route. Lesquelles englobent à la fois, la chaussée avec ses voies, le caniveau, l’accotement ou le trottoir et tous les aménagements ou installations qui indiquent bien la matérialisation du domaine public, objet de la réglementation. Mais la question ne s’est sans doute jamais posée, pendant tout le temps qu’a duré ce stationnement «permanent». Point besoin même de l’évoquer. Du pareil, on en voit encore.

Les stationnements les plus inattendus et invraisemblables ont lieu d’être partout sur notre réseau routier et personne ne trouve à redire. Tout le temps que cette camionnette est restée garée, son conducteur a probablement dormi tranquille chez lui.  Son véhicule était à vendre et il n’a dû rencontrer que des clients potentiels dont le nombre s’amenuisait, au fur et à mesure que l’objet convoité se mourait d’abandon.

Entre-temps un déguerpissement systématique de l’emprise des routes a été décidé. Le véhicule a disparu des radars et son histoire s’est arrêtée là.