Assainissement de Conakry : l’Etat et ENABEL jouent la carte des influenceurs

0
606

Dans le cadre de l’opérationnalisation de la stratégie d’IEC (Information Education Communication), le ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement, appuyé par le projet Sanita villes propres mis en œuvre par  l’Agence Belge de Développement (Enabel) et financé par l’Union européenne, procédera au lancement officiel de la campagne nationale de sensibilisation intitulée « Mon quartier propre, c’est l’affaire de tous » le 26 mai 2021.

En prélude à ce lancement officiel, une réunion d’échanges  s’est tenu ce lundi 3 mai 2021, à Conakry avec des potentiels ambassadeurs ciblés pour ladite campagne. Elle a connu la présence des artistes, des hommes de médias, des comédiens, des activistes de la société ainsi que celle de la représentante du club des jeunes filles leaders de Guinée tous mobilisés autour des organisateurs. C’est Mme Sanoh Mariam Camara, la cheffe de cabinet dudit ministère qui a officié la cérémonie.

Selon les porteurs de cet ambitieux projet, celui-ci couvrira les cinq communes de  Conakry, plus les préfectures de Coyah et Dubréka. En attendant le lancement officiel du projet prévu pour le 26 mai prochain, la trentaine d’influenceurs ont rassuré les organisateurs de leur adhésion au projet mais aussi de leur implication positive quant à la réussite effective de la campagne de sensibilisation des concitoyens.

Motif de satisfaction pour Mme Sanoh qui a exhorté les participants à user de leurs influences et de leur notoriété pour contribuer, à leur façon, au changement de comportements des citoyens en vue de les amener à participer activement à assainir leurs cadres de vie respectifs.

Pour Pierric Raulin – responsable gestion de déchets à sanita, les ambassadeurs identifiés sont les éléments clés pour une campagne réussie, médias, personnalités, car ceci est une lutte citoyenne.

«  Nous osons croire en votre volonté de porter à votre tour cette campagne et vous engager fortement pour une sensibilisation optimale des populations, afin qu’ensemble la vision des quartiers propres soient une réalité », a-t-il dit.

Ainsi, ces influenceurs deviennent des potentiels ambassadeurs de la propreté tout le long du processus de sensibilisation qui s’étendra sur un an.