Assane Diagne de RSF: « Le maintien en détention d’Amadou Diouldé Diallo est incompréhensible »

0
500
Le journaliste sportif,  Amadou Diouldé Diallo, n’a pas été libéré lors de son procès mardi,  ce, à la grande surprise de ses avocats et du public. Car, dans son réquisitoire,  le procureur de la république n’a demandé que sa condamnation au paiement de 5 millions GNF d’amende conformément à l’article 105 de la Loi L002. Son retour en prison pour 2 semaines est jugé incompréhensible par l’ONG Reporter Sans Frontières (RSF).
“Le maintien en détention d’Amadou Diouldé Diallo est incompréhensible, d’autant plus que le parquet a requis une simple amende contre lui », a déploré Assane Diagne, Directeur du bureau Afrique de l’Ouest de RSF.
« Comment peut-on justifier deux semaines de privation de liberté supplémentaires, alors même que le journaliste n’aurait jamais dû être détenu, conformément à la loi sur la presse de 2010 ? Il est temps que cette loi soit respectée et que les autorités mettent fin aux détentions et arrestations arbitraires de journalistes dans le cadre de leurs fonctions », a-t-il invité.
Amadou Diouldé Diallo est poursuivi par le parquet de Dixinn pour « offense au Chef de l’État « . Un délit qu’il aurait commis lors de son intervention à l’émission Œil de Lynx le 21 janvier 2021 sur la radio Lynx FM.