Assassinat de Mme Boiro: le présumé cerveau scotché à la comparution du général Garé

avril 30, 2018 10:18
0

Le présumé cerveau du double attaque meurtrière qui a coûté la vie à Mme Aïssata Boiro,  l’ex-directrice du Trésor public et à l’ingénieur Paul Temple Cole, a exigé de nouveau ce lundi la comparution du Contrôleur général Mohamed Garé, l’ex-directeur général de la police national et actuel gouverneur de la région de Kankan. «Quand le général Garé sera là, la vérité sera connue », a insisté l’accusé dont l’audition a pris fin ce lundi.

A la suite de Mohamed Sankhon, deux autres accusés ont été entendus sur les 18 poursuivis dans ce dossier. A la barre, Ibrahima Sory Diallo alias ‘’Baiano’’ (du nom de l’ancien footballeur brésilien Junior Baiano) a nié les faits en présence du veuf Boiro qui suit de près, depuis le début, l’évolution du dossier sur l’assassinat de sa femme. L’accusé reconnaît avoir participé à deux opérations de vol, mais a réfuté toute participation à la double attaque meurtrière du 9 novembre 2011. Par rapport aux faits qui lui sont reprochés — association de malfaiteurs, vol à main armée, assassinat —,  ce maître coranique se présente comme un voleur mineur. Selon lui, il n’a participé qu’à deux vols dans des conteneurs à Dar-Es-Salam et à Carrière. Et il avait pour complices feu Alpha Oumar Bah alias M’Bewa et Oumar Lamarana Barry. Dans la première attaque, ils ont eu 250 000 francs guinéens comme butin et ils n’ont récupéré que des produits alimentaires dans la seconde attaque. « Après ces deux attaques, nous n’avons effectué aucune autre attaque. Parce que nous ne savions plus où était passé M’Bewa », a indiqué l’accusé, insistant sur le fait qu’il ne sait rien de l’attaque du 9 novembre 2011.

 Pourtant, il ressort du procès-verbal de la police qu’Ibrahima Sory Diallo et M’Bewa ont eu des échanges téléphoniques au lendemain du double assassinat de madame Boiro et Paul Cole. C’est du moins ce que les enquêteurs ont retrouvé dans l’historique des appels  téléphoniques de feu M’Bewa.

 Avant sa mort, M’Bewa lui-même a été retrouvé à travers le téléphone de Paul Temple Cole. Après l’attaque, M’Bewa aurait récupéré le téléphone de Paul et l’aurait remis à sa petite amie, une certaine Mariama. Ibrahima Sory Diallo est en tout cas resté sur sa position : trois mois avant le double assassinat de madame Boiro et Paul Cole, il n’était plus en contact avec M’Bewa.

A la suite d’Ibrahima Sory Diallo, El Hadj Ibrahima Sow a nié les faits à son tour. Lui d’ailleurs, il est catégorique: avant son arrestation suivie de son emprisonnement, il n’avait auparavant côtoyé avec aucun de ceux qui sont aujourd’hui ses co-accusés.

 Après les trois accusés, le juge a dû reporter l’affaire au 11 juin prochain en raison de l’absence à l’audience des avocats de la plupart des accusés. La raison invoquée pour justifier ce report de plus d’un mois, est la pléthore des dossiers criminels à juger par le tribunal de Dixinn (environ 300 selon le juge Mangadouba Sow).