Assemblée nationale : un député se paie le ministre Bantama

0
375

Ce samedi 8 décembre, se poursuit à l’Assemblée nationale, la session budgétaire avec le passage des ministres devant les députés. Ainsi sur 113 députés inscrits, il y a 62 présents, 28 excusés et  23 absents.

Après ce contrôle de présence, le président de l’Assemblée nationale a déclaré que cette séance peut se tenir parce que le quorum étant atteint.  Aussitôt, Dr Ben Youssouf Kéita, député de l’UFDG et membre de la commission en charge de la santé, des Sports, de la culture, art et du patrimoine historique, a fait savoir au président de l’Assemblée nationale, Claude Kory Kondiano, le manque de respect à l’endroit des élus du peuple du ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine historique. Toutes les tentatives de rencontre entre la Commission et Bantama Sow sont restées vaines.

A cet effet, il dira que « le ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine historique ne doit pas passer en plénière parce qu’il n’a pas de considération pour les élus du peuple.  Je me suis demandé est-ce que le ministre des Sports n’est pas passé par la commission des finances ? Il y a beaucoup de choses que nous devons élucider ».

Saisi par cette plainte, le président de l’Assemblée Nationale a demandé au ministre conseiller à la Présidence, chargé des institutions, Mohamed Lamine Fofana, de prendre langue avec le ministre des Sports pour lui transmettre le message de la commission dont relève le ministère des Sports.

«Il tout faire pour éviter des interprétations qui pourraient donner des impressions aux élus du peuple qu’ils ne sont pas respectés par les représentants de l’exécutif. Ce contrôle que nous faisons est un contrôle sur pièces. Il ne faudrait pas que certains ministres exonèrent   de passer devant l’assemblée nationale. Il faut qu’il comparaisse devant les élus du peuple. », a martelé Claude Kory Kondiano.

Estimant que ces propos du président de l’Assemblée  « protégeaient» le ministre, certains députés de l’opposition notamment Dr Fodé Maréga, ont protesté. Une attitude qui a ainsi poussé Kory Kondiano a haussé le ton.

 Au passage, il a égratigné  avec ironie ces députés en affirmant ceci: «vous savez dans cette salle, il y a des donneurs de leçon…»

En ce moment,  c’est le ministre de l’Elevage qui présente son discours devant les élus du peuple.

Nous y reviendrons