voir Plus
    dimanche, 11 avril 2021
    28 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Assurances : SAAR ASSURANCES SA lance la « SAAR TAKAFUL », le premier produit d’assurance Halal en Guinée

    En Guinée, la compagnie SAAR ASSURANCES SA vient de lancer une fenêtre d’assurance islamique appelée « SAAR TAKAFUL » (qui signifie en arabe : accord d’entraide et de solidarité), la toute première solution d’assurance islamique dans le pays et dans la sous-région. Loïc Armel Kengwe Wafo, Directeur Général de la SAAR ASSURANCE SA en Guinée, la présente comme une solution d’assurance qui permet de respecter les exigences islamiques. Mais, à laquelle peuvent souscrire même les non musulmans.

    « Aujourd’hui, vous avez sur le marché plusieurs personnes qui fuient le marché des assurances parce qu’elles disent que le secteur des assurances est haram (au sens de l’interdiction). Alors, on leur propose maintenant quelque chose qui correspond à leur conviction religieuse », explique le Directeur et de poursuivre en disant que « c’est des produits d’assurance qui sont conforment aux exigences de l’Islam… Ils ne contiennent ni le hasard, ni l’intérêt, ni la spéculation. En somme, il existe une sorte de partage des pertes et des profits entre les assurés et l’assureur. La prime d’assurance reste la propriété des participants »,

    Contrairement à l’assurance classique, la SAAR TAKAFUL se présente plutôt comme solution d’assurance mutuelle dans laquelle la SAAR ASSURANCES SA n’est que le gestionnaire. Une campagne publicitaire a été lancée pour durer une dizaine de jours autour du produit lancé il y a trois mois. Déjà, dans le Grand Conakry, le taux de pénétration est satisfaisant. Et la compagnie d’assurance entend conquérir tout le pays d’ici juin 2021.

    « L’objectif de cette campagne est d’abord de faire savoir à la population qu’il est nécessaire de s’assurer. C’est une œuvre que nous faisons pour le marché de l’assurance en général. Et ensuite, leur faire comprendre que si la confession religieuse était un frein par le passé, vous avez aujourd’hui une assurance qui respecte les exigences de l’islam. Et qu’il y a même un Comité de SHARIAH constitué de fortes personnalités, indépendantes, qui veuille pour que tout ce que nous faisons respecte les exigences de l’islam », explique Loïc Armel Kengwe Wafo.

    À LIRE AUSSI

    PUBLIREPORTAGE