Attaque des bus de la Sotragui : un des chauffeurs raconte son odyssée

0
187

Trois bus de la société publique de transport urbain ont été vandalisés dont un incendié, lors des heurts entre militants du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) et forces de l’ordre à Conakry. Tout est parti lorsque les marcheurs ont voulu forcer un passage dans le cordon sécuritaire mis en place sur l’autoroute Fidel Castro au niveau du rond-point de Kondébouyi.

Selon Bangaly Traoré, un des chauffeurs des bus vandalisés, il a échappé belle à une vindicte populaire. « Quand j’ai aperçu la foule, j’ai dit à mon contrôleur d’accepter de garer le véhicule.  Pendant que je cherchais à stationner, un groupe de jeunes habillés en tee-shirt est venu vers nous. Un parmi eux avait un bidon d’essence de 20 litres. C’était la débandade totale. Il y a aucun blessé. Seulement le bus est parti en fumée », a-t-il expliqué.

Il faut par ailleurs rappeler que la circulation routière a timidement repris sur l’autoroute Fidel Castro.