Attaque du cortège du PM : depuis Tougué, le préfet de Labé exprime toute sa déception

0
340
Kassory fofana, Safioulaye Bah, Labé, Naïté

C’est la toute première réaction des autorités administratives de Labé après les violences qui ont émaillé hier mercredi la visite du Premier ministre dans la localité. Vingt-quatre heures après ces incidents, le préfet de Labé se dit véritablement déçu. Invité ce jeudi dans une émission de la radio Espace Fouta, El Hadj Safioulaye Bah a révélé que Ibrahima Kassory Fofana a mis ces incidents « au compte la naïveté des gens et le manque de maturité des individus. »

« Nous devons tous condamner ces incidents parce que ce n’est pas normal. On nous reconnait par notre sens de l’hospitalité et le respect. Quel que soit le mal qu’on te fait, tu restes respectueux, quel que soit le mal, c’est Dieu qui va payer pour toi. Donc voir les gens réagir de la sorte alors que des personnes sont venues vous apporter une astuce qui peut réduire la pauvreté chez vous et vous vous permettez de réagir ainsi… Le Premier ministre est le chef du gouvernement, c’est ainsi que Dieu a fait les choses. N’oublions pas que vos parents aussi peuvent être Premiers ministres, chefs de gouvernement », a déclaré El Hadj Safioulaye Bah depuis Tougué où il accompagne la délégation du Premier ministre.

A la question de savoir si le Premier ministre n’est pas fâché après cette attaque contre son cortège, le préfet de Labé répond : « non ! C’est quelqu’un de très humble. Il a mis toute cela sur le compte de la naïveté des gens, l’incompréhension et le manque de maturité des individus. Lui, il a compris mais, est-ce que les autres auront les mêmes facultés de perception comme lui. C’est ce qui est plus inquiétant… Que tout le monde sache que la Guinée est une famille. Ce que j’ai vu à Labé m’a vraiment découragé. Normalement quand tu travailles avec tes parents, ils doivent savoir que tout ce qu’on fait, c’est en leur faveur. Vraiment je suis déçu et surpris. On est actuellement à Tougué mais, je vous rassure que Tougué est vraiment éveillé. Ils sont tous sortis et ont tous accueilli la délégation. »

Il faut rappeler que le Premier ministre et sa suite sont depuis la matinée de ce jeudi 21 novembre dans la préfecture de Tougué où ils ont procédé au lancement des activités de l’agence nationale d’inclusion économique et sociale (ANIES).