Attaque du siège des NFD : le parti de Mouctar Diallo accuse l’UFDG (responsable )

0
400

Dans une note qu’il a fait parvenir à Guinéenews, Daouda DIALLO, le chef de cabinet du Président de NFD Mouctar DIALLO, accuse l’UFDG de Cellou Dalein Diallo d’être de nouveau responsable de l’attaque contre son siège à Hambdallage. Sa version des faits :

« Notre siège a été sauvagement attaqué hier aux environs de 17h par des militants de l’UFDG qui, de façon euphorique et spontanée, ont manifesté après que leur leader se soit autoproclamé victorieux des élections du 18 octobre 2020 avant même la fin des compilations des votes.

Nous sommes très surpris de cette haine répétitive de l’UFDG à notre égard et sommes désolé que les responsables de l’UFDG soient devenus des seigneurs de guerre. Car il faut rappeler que cette attaque est une énième que nous subissons de leur part. Mais l’ampleur de cette dernière est extraordinaire, tous les bureaux ont été brigandés et tout ce qui n’a pas été emporté a été détruit. Plus de 500 chaises, des ordinateurs portables et bureautiques, des imprimantes, des écrans plats, des sacs de t-shirts, …ont été emportés. Nous condamnons avec vigueur, cet acte antidémocratique et qui est de nature à perturber la paix, la quiétude sociale et le vivre ensemble des guinéens.

Grâce à l’intervention des forces de sécurité le pire a été évité car l’objectif était de brûler le siège.
Je salue là la sagesse du Président de NFD et son attachement à la paix parce que dès que ces actes ont commencé, il a intimé à nos militants qui voulaient empêcher le pillage du siège, de ne pas résister et de quitter les lieux sinon à coup sûr il y’ aurait eu des morts. Mais malgré ça ils ont quand même blessés trois de nos militants actuellement alités aux côtés de ceux qui ont été blessés le 13 octobre 2020 aussi et un autre a été gravement battu. Nos prenons de nouveau l’opinion nationale et internationale à témoin contre ces actes barbares, répréhensibles et infondées de l’UFDG.»