Attaques des ambassades de la Guinée à l’étranger: Fodé Oussou Fofana évoque le début d’un commencement

0
442

En séjour depuis 24 heures maintenant dans la région administrative de Labé, le vice président de l’union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a profité de l’assemblée générale tenue hier dimanche 23 février 2020 au siège local de son parti pour réagir sur cette actualité brûlante. Pour le Dr Fodé Oussou Fofana, ces ambassades ont commencé la résistance parce que, dit-il, il n’y aura pas d’élection le 1er mars en Guinée.

Le vice président de l’UFDG a commencé d’abord par vanter les mérites de la région de Labé qui tient tête à un ‘’dictateur connu’’. « Il n’y a pas de doute. Incontestablement lorsque le front national pour la défenses de la constitution a donné des consignes pour la lutte, Labé s’est singularisé. Vous vous êtes battu pendant des jours et vous avez eu en face de vous un dictateur connu, reconnu depuis le temps de Sekou Touré. Qui était là pour une mission d’effrayer la population de Labé. Vous l’avez prouvé qui vous êtes. Le combat, le résultat de la région de Labé, particulièrement de Labé ville est incontestable » estime-t-il.

Pour ce qui est des attaques enregistrées sur  quatre ambassades de la Guinée à l’étranger, Fodé Oussou Fofana parle d’un commencement. « Il ne s’agit pas seulement de ne pas participer ; il s’agit d’empêcher la tenue des élections. Et il faut que d’ici le 1er mars qu’Alpha Condé se rende compte par tous les moyens ; les gens de l’extérieur ont déjà commencé. La Sierra Léone, l’Angola, la Gambie et l’Angleterre ont déjà commencé. Ils ont dit qu’il n’y aura pas d’élection dans ces pays parce qu’Alpha Condé a refusé que ces gens là soient enrôlés », a déclaré le vice président de l’UFDG.

Il faut rappeler que la quasi-totalité du matériel électoral a été vandalisé au niveau de ces représentations diplomatiques qui ont reçu la visite de personnes membres de la plate-forme, FNDC.