Au lendemain de l’appel à manifester du FNDC, l »autoroute Fidel Castro renoue avec son ambiance habituelle

0
156

Suite à l’invite à manifester faite par les membres du Front national pour la défense de la Constitution, la journée d’hier lundi 14 octobre a été particulièrement agitée dans plusieurs quartiers de Conakry, ainsi que dans certaines villes de l’intérieur du pays.

Outre les actes de vandalisme signalés à maints endroits du pays, l’on déplore malheureusement des cas de blessés et de morts, même si les langues ne se délient quant au nombre de personnes ayant succombé à leurs blessures.

Sur l’autoroute Fidel Castro ce mardi 15 à 7H 15, le constat de notre reporter révèle une fluidité dans la circulation routière, avec quelques légers ralentissements notamment au niveau de certains grands carrefours, comme à la Tannerie et à l’aéroport.

Il en reste de même pour le commerce petit commerce avec une forte présence des femmes vendeuses de tubercules et d’articles divers essentiellement destinés à la consommation.

Rencontrée à Matoto, assise derrière son étalage, dame Mballia Sylla Sylla justifie sa présence par le fait qu’elle et les siens vivent du quotidien.

« Ce qui se mange aujourd’hui doit se chercher aujourd’hui. Autant comprendre que je n’ai pas à gagner en restant à la maison. C’est pourquoi j’invite les autorités à s’entendre avec les protestataires et que le président dise clairement ce que le peuple veut entendre », formue-t-elle en langue nationale soussou