Au lendemain des incidents de Macenta : Antoine Béavogui, le responsable de la jeunesse introuvable

0
780

Ce vendredi, lendemain de la journée de  manifestation contre la dégradation de la voirie urbaine qui a dégénéré en heurts violents entre manifestants et agents de maintien d’ordre, les proches  du responsable du mouvement de protestation Antoine Béavogui seraient sans nouvelle de lui, a appris guineenews sur place.

Joint par notre reporter, Vagna Beavogui, un des membres du mouvement précise à propos de cette « disparition »,  « hier (jeudi, ndlr), jusqu’à 20, je parlais avec mon ami Antoine. Entre temps vers 00h, j’ai été informé qu’il a été arrêté. Mais nous ne savons pas pour le moment où il est détenu et qui l’a arrêté. Même-moi en ce moment, je suis en cachette mais cela ne nous fera pas reculer. Car nos revendications sont légitimes et légales », a-t-il indiqué.

Quant au  maire de la commune urbaine, que nous avons eu au bout du fil, il feint de n’être pas au courant des événements du jeudi.

« Je ne suis pas informé des manifestations de Macenta car j’ai travaillé hier jusqu’à 15h, à mon bureau. C’est ce matin que je vais m’informer », a-t-il clamé.

A noter que dans la soirée du jeudi  Antoine Béavogui s’était rendu au chevet des blessés à l’hôpital préfectoral de Macenta. Et sur le bilan de la marche, il faisait état de  3 blessés hospitalisés et  quelques  blessées légers.