Audition de Sorya : pourquoi la DPJ a remis l’opposant à son avocat

août 28, 2018 6:24
0

L’audition de Sorya Bangoura, tête de liste de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) pour la commune de Matam lors des dernières élections communales du 4 février, a été bouclée ce mardi à la direction de la police judiciaire, sise à Kaloum.

Après deux jours d’interrogatoires qui font suite à une plainte déposée contre lui pour ‘’outrages, diffamations et dénonciations calomnieuses’’ à l’endroit du chef de l’Etat, le fédéral de l’UFDG de Matam a finalement été mis définitivement à la disposition de son avocat.

Au sortir de cette audience Sorya Bangoura salue ce qu’il qualifie de comportement républicain et le professionnalisme des officiers de police judiciaire qui l’ont auditionné.

«Je ne parlerais pas de tentative d’intimidation. Vous savez très bien que quand on rentre en politique, c’est déjà faire valoir ses droits, défendre l’intérêt des citoyens. Tout responsable doit avoir un comportement républicain. Et c’est d’ailleurs la raison qui a fait qu’on a répondu à la convocation. Mais, je voudrais quand même saluer le comportement de la nouvelle police qui, aujourd’hui, essaie de respecter les droits humains. C’est très important », a déclaré l’opposant.

Selon maître Alseny Aïssata Diallo, aucune charge n’a été retenue contre son client. C’est pour cela d’ailleurs que ce dernier a été définitivement mis à sa disposition. Pour l’avocat de Sorya cette décision se justifie par le souci de maintenir la paix et la quiétude sociale dans la cité.

« Il faut retenir que mon client a été convoqué à la DPJ, il y a quelques jours.  Hier, nous avons répondu à la convocation. Depuis, les choses se sont bien passées à la DPJ. Le professionnalisme a prévalu et le souci du maintien de la paix et de la quiétude sociale a prévalu. Et aujourd’hui, on l’a mis à ma disposition de façon définitive. Aucune charge n’a été retenue contre lui. On peut dire que l’affaire a été classée dans la mesure où son audition est terminée, le procès verbal est signé et on l’a mis à ma disposition. Pour le moment, tout va bien et il n’y a pas de problème pour cette affaire. Il y a eu plus de peur que de mal. Je ne dirais pas expressément que l’affaire est enterrée mais, le mettre à ma disposition, c’est une victoire pour un avocat », se réjouit-il avant de préciser : « Comme je disais, le souci de la paix et de la quiétude sociale a prévalu dans l’affaire. N’oubliez pas que monsieur Sorya Bangoura est un homme politique et il est de l’opposition. Donc, les autres peuvent dire des choses plus graves que lui mais, c’est lui qui a été convoqué. De toute façon, si les uns et les autres arrivent à penser qu’il faut privilégier la paix et la quiétude sociale, on ne peut que s’en tenir à cela. »

Si Sorya Bangoura a été mis à la disposition de ses avocats, il devra tout de même se présenter devant les officiers de police judiciaire à chaque fois que besoin se fera sentir.