Autoroute-Bonfi : quand un tableau d’affichage crée une illusion d’optique

787

Entendons-nous d’abord sur les mots. Le dictionnaire dit que l’illusion d’optique est la perception déformée d’une information visuelle. Cela dit, parlons de l’image que nous vous proposons ici. Nous sommes en face du mur d’enceinte du lycée Bonfi qui borde l’autoroute, lorsqu’on roule en direction de l’aéroport.

Le phénomène d’illusion d’optique dont nous parlons a toujours existé en cet endroit, depuis le dernier projet de construction de cet axe routier. De loin, quand vous jetez le regard, vous avez l’impression que la chaussée est réduite à ce niveau. Ce n’est que lorsque vous vous rapprochez que vous vous rendez compte qu’il n’en est rien. Des deux côtés du terre-plein central, aux dires des ingénieurs, les deux chaussées sont de même dimension. Ce que l’opinion a encore de la peine à admettre.

Le phénomène est si marqué et si commenté qu’une rumeur s’est installée autour. Il a été dit que l’entreprise qui a construit la route a omis de casser puis reculer le mur d’enceinte du lycée.

S’il n’y avait que cela ! Depuis un certain temps, à cette situation déjà si particulière pour les usagers, est venue s’ajouter une autre qui surcharge les lieux et risque de perturber davantage les conducteurs qui empruntent cette route. Un très large panneau publicitaire, encore vierge d’annonce, est implanté juste contre le mur d’enceinte devant le lycée. Il fait face à ceux qui roulent vers l’aéroport et produit sur eux un effet d’illusion d’optique, très marqué. A sa vue, les usagers réagissent, chacun en fonction de sa vitesse, de son taux d’acuité visuelle et de son niveau de concentration au volant.

Pour peu que ces indicateurs ne soient pas optimum, il y a un risque de distraction qui perturbe l’usager et induit une mauvaise perception de l’environnement.  Il distingue moins bien les limites de la voie de circulation et a tendance à se déporter à gauche pour combler l’illusion qu’il a de rouler sur une route réduite sur le flanc droit.

Le pire est à craindre quand ce panneau géant va porter une annonce avec images et couleurs. Si en plus de l’illusion d’optique, l’usager cherche à lire le message affiché, il y a fort à parier que la circulation se passe mal, pour lui et les autres.

On rétorquera qu’il n’a qu’à éviter de regarder. Soit ! Mais alors, faut-il détourner le regard ou fermer les yeux ? Pourquoi donc implante-t-on un panneau publicitaire, si ce n’est pas pour qu’on le voie ?

D’ailleurs, pour ce cas précis, cela est-il possible avec la position et les dimensions du panneau et les 180 0 que couvre l’éventail du champ visuel d’un conducteur ?

L’alerte est donnée. Il faut réagir. Surtout, n’attendons pas de voir pour y croire.

Facebook Comments