Autoroute Fidel Castro : la journée ville morte de l’opposition républicaine peu suivie

octobre 15, 2018 1:13
0

Le mot d’ordre de journée ‘’ville morte’’ lancé par l’opposition républicaine pour ce lundi 15 octobre n’a pas été largement suivi sur l’autoroute Fidel Castro. En début de matinée, sur l’axe Matoto-Gbessia, il y avait un bouchon indescriptible. Même si au marché de Matoto, au moment où nous passions (9h, heure locale), la plupart des boutiques et magasins étaient fermés. Les citoyens, comme aux heures habituelles, vaquent à leurs occupations.

Ce lundi matin, l’autoroute Fidel Castro ne ressemblait pas à une journée  »morte ». En empruntant cet axe, les usagers s’attendaient à tout sauf à un bouchon. Cependant, ils ont été confrontés à un long embouteillage de Matoto à Gbessia. De nombreux citoyens attendaient désespérément dans les arrêts de bus et taxi pour se rendre dans leurs lieux de travail.

Contrairement à l’axe cité haut, sur l’axe Gbessia- Kaloum, la circulation  est très fluide. Au grand marché de Madina, quelques magasins restent fermés (10 heures).

A Bonfi, Guineenews a constaté sur place des traces jets de pierres et une présence de quelques éléments des services de sécurité. Les magasins qui s’y trouvent, sont fermés.

A Kaloum, au centre-ville, tout semble bien fonctionner au grand dam de l’opposition républicaine qui a appelé à deux journées ‘’ville morte’’.

En clair, le mort d’ordre de ville morte lancé par l’opposition ne semble pas suivi par les usagers de l’autoroute Fidel Castro.

Faut-il rappeler que les appels de l’opposition républicaine sont de moins en moins suivis depuis un bon moment. En Guise de rappel, pour la célébration du 60e anniversaire de l’accession de la Guinée à l’indépendance, l’UFDG, la principale formation politique de l’opposition, avait appelé ses militants et sympathisants à ne pas se rendre au stade. Ce qui n’a pas apparemment pas été entendu.