Avis de sollicitation de manifestation d’intérêt pour le recrutement d’un cabinet spécialisé en communication pour la Mission d’appui à la mobilisation des ressources internes (MAMRI)

0
219

Date début :  21 octobre 2019                    Date limite : 1er novembre 2019

1. Contexte du projet :

Même si la République de Guinée connait actuellement une période de forte croissance économique (plus de 6% de croissance en 2016 et 2017 selon le FMI), les enjeux de réduction de la pauvreté et de développement économique et social restent considérables. La relance du secteur minier a nettement contribué à cette expansion économique, toutefois elle ne semble que trop peu contribuer au développement du pays.

Pour faire face à ces défis considérables, la République de Guinée a mis en œuvre un Plan national de développement économique et social (PNDES) répondant aux besoins urgents du pays (infrastructures, aspects sociaux et éducatifs, renforcement de la gouvernance, etc.). De nombreux investissements publics sont ainsi envisagés. Le financement public de ces investissements est prévu à hauteur de 30% par des fonds publics (31% à travers des financements privés et le solde en emprunts et aides extérieures), ce qui nécessite de mobiliser davantage de ressources. Cela dans un contexte où le taux de pression fiscale se situe autour de 13% du PIB, soit très en dessous de la moyenne des pays d’Afrique subsaharienne (qui est de 18% de PIB). Le potentiel fiscal existe et il est estimé entre 3 et 5 points de PIB selon le FMI.

Le décret présidentiel D/2019/050/PRG/SGG du 31 janvier 2019 a institué la Mission d’Appui à la Mobilisation de Ressources Intérieures (MAMRI) pour chercher à répondre à ces enjeux de mobilisation plus importante des recettes internes.

La MAMRI a vocation à œuvrer à la fois sur l’élargissement de l’assiette, mais aussi à l’amélioration de la collecte de l’impôt. Plusieurs axes d’intervention sont répertoriés :

Renforcement de la mobilisation des ressources fiscales. La Direction nationales des impôts (DNI) est en charge de l’élaboration et la mise en œuvre de la politique en matière de fiscalité intérieure. En 2017, les montants collectés par la DNI ont représenté 6,3% du PIB (soit 0,5 point de plus qu’en 2016 et 1,1 point de plus qu’en 2015). Si ces résultats sont encourageants, ils sont notamment dus à la croissance économique du pays, et masquent un potentiel fiscal sous-exploité ;
Renforcement de la mobilisation de ressources douanières. En 2017, la Direction générale des Douanes a collecté 6 413 Mds de GNF, soit 6,9% du PIB (-0,6 point par rapport à 2016 et -0,1 point par rapport à 2015). Comme au sujet des recettes fiscales, le projet s’attachera à renforcer l’efficacité de la mobilisation de ressources douanières.
Maîtrise des exonérations fiscales et douanières et apurement des arriérés fiscaux. Depuis 2017, l’administration guinéenne, en appui avec l’Union européenne et Expertise France réalise une évaluation des dépenses fiscales. En 2017, le coût budgétaire de ces dépenses fiscales représentait 2 629,6 milliards GNF, soit 21,7% des recettes fiscales de l’année et environ 2,5% du PIB. Si toutes les dépenses fiscales ne sont pas à éliminer, une gestion plus optimale permettrait une meilleure mobilisation des ressources.
Meilleure gestion des ressources non fiscales
Mise en œuvre d’une transformation digitale dans la mobilisation de ressources intérieures, afin notamment de réduire les coûts de collecte de l’impôt et de renforcer le civisme fiscal en simplifiant les démarches des contribuables.  
Engagement de travaux destinés à établir un dispositif soutenable de finances locales.

L’objectif de la MAMRI est d’accroitre significativement le niveau des recettes fiscales pour le faire approcher des 20% du PIB d’ici fin 2020, soit une augmentation des recettes fiscales de plus de 200 M€ (les recettes fiscales ont représenté 1,219 Md€ en 2017). Pour cela, l’équipe de la MAMRI travaillera sur l’opportunité de créer un office guinéen des recettes. La MAMRI sera composée d’un Comité de pilotage et d’une équipe de 10 à 15 membres, dont des experts internationaux recrutés pour accompagner la mission sur chacun des cinq axes identifiés.

Le Comité de pilotage tient lieu de conseil d’administration de la MAMRI et se réunira une fois par mois afin de faire le point sur l’avancement des travaux, de discuter et de valider les recommandations et donner des orientations stratégiques.

1. MISSION DU CABINET :

Sous l’autorité du Coordinateur de l’équipe technique permanente, le cabinet en communication aura pour mission de renforcer la communication de la MAMRI, en vue de donner plus de visibilité à ses interventions auprès de l’ensemble des acteurs, à travers la conception et de la mise en œuvre d’une stratégie de communication nationale et internationale.

A ce titre, de manière plus spécifique, la mission visera à :

sensibiliser le public sur la problématique de la mobilisation des ressources internes et son apport au financement du développement économique de la Guinée ;
mettre au point les mécanismes de communication stratégique en liaison avec les cadres de la MAMRI, les agences d’exécution et les partenaires nationaux et internationaux impliqués dans les activités liées aux questions de mobilisation des ressources internes ;
contribuer activement à la création et à la gestion  du site web de la MAMRI ;
intégrer les nouveaux médias (Facebook, Tweeter, etc.) dans la stratégie de communication ;
préparer ou faire préparer les contenus et la périodicité (plan de promotion) des messages à diffuser par les campagnes publicitaires ;
identifier et préparer les supports de communication (Brochures, dépliants,, etc…) efficaces afin de toucher une variété de cibles ;
assurer et suivre de façon rapprochée la diffusion des messages ou annonces (radio, TV, circuits traditionnels, ONG, etc.) pour les publics ciblées et mettre en place des indicateurs de suivi et d’évaluation permettant de mesurer l’impact des campagnes de communication menées ;
prendre en charge la finalisation rédactionnelle et de mise en page des rapports périodiques de la MAMRI en relation avec ses attributions, la préparation et/ou la finalisation des présentations en Power Point et l’accompagnement des cadres de l’Agence invités à faire une présentation en publique.
élaborer un plan de communication pour la MAMRI ainsi que sa stratégie qui tiendra compte à la fois des moyens financiers du projet et les moyens de communications techniquement possibles et disponibles en République de Guinée (télévision, radio, radio de proximité, journaux, conférences de presses, publi-reportages, internet …);
organiser des visites de terrain avec des équipes multimédias (presse publique et privée) pour donner plus de visibilité aux activités de la MAMRI ;
promouvoir toute initiative en lien avec la communication sur les actions de la MAMRI ;

2. RÉSULTATS ATTENDUS

Les résultats attendus de cette mission se résument à ce qui suit :

la MAMRI dispose d’un plan de communication et d’une stratégie adéquate ;
la MAMRI dispose d’outils efficaces de communication ;
la Charte graphique et les éléments de langage sont rendus disponibles.
le public est sensibilisé sur les missions de l’ANIES et son impact sur les populations bénéficiaires ;
la MAMRI a une meilleure évaluation de son impact sur les bénéficiaires.

3. OBLIGATIONS DU CABINET EN MATIÈRE D’ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS :

Le Cabinet devra produire à la fin de chaque mois, trimestre et année un rapport d’activités mensuel, trimestriel et annuel qui devront être approuvés par le Coordonnateur de la MAMRI.

4. DUREE DE LA MISSION : La durée de mission est d’un (1) an.

5. APTITUDES ET QUALIFICATIONS REQUISES POUR LE CABINET :

Le Cabinet devra justifier des qualifications suivantes :

avoir une expérience d’au moins 5 ans en élaboration et mise en œuvre de plans de communication ;
avoir réalisé au moins trois (3) cas similaires ;
disposer d’un personnel qualifié ;
maîtriser les outils et techniques de communication, y compris l’administration d’un site internet ;
des expériences solides, en particulier à l’international, serait un plus ;
avoir une bonne connaissance des enjeux de politique sociale dans le contexte d’un pays en développement secteur social pourrait être un atout;
excellente connaissance de l’environnement informatique et des logiciels usuels de communication ;

6. EVALUATION ET CRITERES DE PERFORMANCES :

Les performances du Cabinet seront évaluées trimestriellement par le Coordonnateur de l’équipe technique permanente de la MAMRI, sur la base du plan de travail annuel et des résultats attendus et séquencés trimestriellement. Les résultats de l’évaluation seront partagés avec la tutelle et la Banque. Les critères de performance sont les suivants :

l’efficacité de la stratégie de communication mise en place ;
l’appropriation et l’adéquation des outils de communication par les acteurs du projet ;
la visibilité satisfaisante des activités du projet ;
la qualité et la disponibilité à temps des supports et outils de communication sollicités.

7. LIEU DU TRAVAIL :

Le cabinet accompli son travail tant en Guinée qu’à l’international. Les activités en Guinée peuvent impliquer des déplacements sur le terrain, à Conakry comme à l’intérieur de la Guinée.

8. DOSSIER À FOURNIR

Le dossier de candidature devra être complet et contenir l’ensemble des éléments susceptibles d’apprécier les qualifications et expériences du Cabinet dans le domaine de communication et par rapport aux attentes formulées dans les termes de référence.

9. METHODE DE SELECTION

Le cabinet sera sélectionné selon le mode de « Sélection basée sur les qualifications de consultants ».

La méthode de sélection à utiliser sera celle fondée sur les qualifications du consultant (SQC) : à l’issue de la présente manifestation d’intérêts, le consultant le plus qualifié et expérimenté sera sélectionné et invité à remettre une proposition technique et une proposition financière puis, à condition que cette proposition soit conforme et acceptable, être invité à négocier le marché).

11. DATE LIMITE ET LIEU DE REMISE DES CANDIDATURES :

Les candidatures adressées à Monsieur,Coordonnateur de l’équipe technique permanente de la MAMRI doivent être déposées sous plis fermé au secrétariat particulier du Premier ministre, à la Primature sis à Kaloum, Conakry, au plus tard le vendredi 1er novembre 2019 à 12 heure 30 GMTavec la mention « CANDIDATURE POUR LE RECRUTEMENT D’UN CABINET SPECIALISÉ EN COMMUNICATION POUR LA MAMRI ».

Pour plus d’informations solliciter la version complète des TDR à l’adresse : recrutement.mamri@protonmail.com