Axe Kankan-Kissidougou : Un enfer pour les usagers, 4 ans après le lancement des travaux par Alpha Condé

0
1341

La route Kankan-Kissidougou, jusque-là non-réhabilitée malgré l’octroi du marché à une entreprise Burkinabé en juin 2014, continue sa dégradation. En cette saison des grandes pluies, cet axe long de 194 kilomètres est un véritable chemin de croix pour ceux qui le pratiquent.

Ces temps-ci, pour joindre Kankan à Kissidougou et vice-versa sur cette route boueuse, totalement défoncée avec par endroits des trous béants qui, littéralement engloutissent les véhicules, il faut aux usagers 7 à 8 heures de temps dans les véhicules de transport en commun (Taxi ou Minibus).

Sâa Michel Yaradouno, un des nombreux infortunés usagers de cette route, affirme qu’il a fait deux allers-retours cette semaine entre Kankan et Kissidougou. Il qualifie l’axe de « route de chaos. « Pour joindre de nos jours Kissidougou à partir de Kankan et inversement, il faut être assez endurant. Car, cet axe est tout sauf une route. De Kissidougou à Tokounou, c’est de l’enfer pour les usagers. Par exemple à 23 kilomètres de Kissidougou, c’est une vingtaine de véhicules qu’on a trouvés embourbés avec une centaine de voyageurs bloqués », a témoigné Sâa Michel.
Après avoir enduré ce calvaire de près de 8 heures de temps entre Kankan et Kissidougou, un axe distant de 194 kilomètres, Sâa Michel Yaradouno appelle les gouvernants du pays à sortir des promesses sans lendemain.

« J’appelle une fois encore aux autorités guinéennes d’arrêter de rouler le peuple dans la farine. Rappelez-vous du fameux lancement en 2014 des travaux de reconstruction de cette route par le président Alpha Condé, lui-même. Mais depuis, quatre années se sont écoulées sans que ces travaux ne soient exécutés. Alors que les cris du cœur des usagers de ce tronçon  qui souffrent énormément parviennent effectivement au gouvernement », a-t-il interpellé