Axe Sonfonia-Kagbelen : bientôt la fin du calvaire (entrepreneur)

décembre 13, 2018 10:52

Après plusieurs années de calvaire, les riverains de la route Sonfonia-Kagbelen vont bientôt être à l’abri de la poussière et de la boue, a appris Guineenews.org. A peine deux semaines depuis le lancement des travaux de réfection et d’entretien de la voire de Conakry, le ministre des Travaux publics, Moustapha Naité, s’est rendu à Kagbelen pour voir l’évolution des travaux sur ce tronçon.

Si le directeur du projet Sonfoni-Kagbelen, Bah Salmana, reconnait [avec gêne], qu’il y a eu du retard de paiement par endroits, par l’Etat, il justifie le retard des travaux par la présence sur l’emprise de la route la conduite d’eau de la Société des Eaux de Guinée (SEG) et des citoyens.

« Aujourd’hui, le taux d’exécution des travaux est de 76%. On a été vraiment  empêché par la SEG, parce que la conduite de la SEG passait sur l’emprise de la route, au niveau du tronçon qui n’est pas bitumé actuellement. On a fait près de deux ans de discussion pour qu’on puisse la déplacer. Donc ça a été une cause fondamentale. Après, il y a eu beaucoup de grèves et de manifestations politiques qui nous ont empêché de travailler », a justifié Salmana Bah.

Kerfalla Camara, le PDG de GUICOPRES, l’entreprise chargée d’effectuer les travaux, a affirmé que la route va être restituée aux usagers dans quatre mois : « On a eu pas mal de difficultés. Il y a l’occupation de l’emprise par certains riverains, station-services par exemple. Mais tout cela est terminé. Les dispositions sont prises par l’entreprise pour finir les travaux. Des engagements ont été donnés à monsieur le ministre des Travaux publics. L’entreprise va restituer l’entièreté de la route dans quatre mois. »

Abordant dans le même sens, Kerfalla Person Camara (KPC) rassure sur la qualité du travail qui va être fait et soutient que les dégradations enregistrées déjà sur la route à cause de plusieurs facteurs vont être corrigées : « Il y a 12 cm de grave-bitume et ensuite la couche de roulement  de 7 cm de béton bitumineux. Donc les 12 cm de grave-bitume vont finir dans un mois et demi et le béton bitumineux va continuer dans un délai de deux à trois mois après, parce que là c’est très rapide et nous pouvons rendre le chantier. Les dégradations qui sont constatées sont dues au fait qu’il y a eu la circulation sur les graves-bitumes. Mais rassurez-vous, avant d’appliquer le béton bitumineux, ils reviendront d’abord corriger tout cela. »

Vu le niveau d’avancement des travaux, Moustapha Naité a affiché une réelle satisfaction : « C’est une première satisfaction en terme de défis de mobilisation de l’entreprise. La route Sonfonia-Kagbelen a fait couler beaucoup d’encre et de salive. L’objet de notre visite sur le terrain, c’est d’attirer encore une fois l’attention de l’entreprise pour aller plus vite. C’est vrai que les travaux en cours sont en train d’être réalisés conformément au cahier de charges, l’autoroute 2X2 et les deux voies latérales avec la consistance qui a été demandée, la couche de fondation, la couche de base et le béton bitumineux. Je pense qu’on peut noter avec satisfaction ce qui a été déjà réalisé. Le travail évolue bien. Nous avons une mission de contrôle pour s’assurer que ce qui est fait l’a été dans les règles de l’art pour qu’on ne revienne pas là-dessus. »

Après Kagbélen, Moustapha Naité et son équipe se sont rendus à l’aéroport pour constater le niveau d’avancement des travaux sur l’axe Aéroport-Matoto. Là aussi, le ministre s’est dit satisfait.

L’espace situé entre la chaussée et la cour de la piste de l’aéroport jusqu’au niveau de la base militaire va être réaménagé pour à la fois avoir des espaces de stationnement des taxis mais aussi de vente pour les femmes qui y vendent des fruits.

« L’emprise routière est occupée par les marchands, des étalagistes. Le projet prévoit des aménagements connexes qui feront de sorte qu’une fois que la route terminée, il y aura la signalisation verticale, la signalisation horizontale. Il y aura des espaces aménagés pour ces dames qui vendent des fruits, des espaces pour tous les riverains. Ce sera un projet test qui va être dupliqué sur les autres axes qui ont déjà été ciblés dans ce projet qui consiste à réaménager, à réfectionner et à entretenir toute la voirie », a expliqué Sâa Yolandé Camara, Directeur national de l’entretien routier.