Bac 2019 : l’appel du Premier ministre Kassory aux candidats

juillet 15, 2019 12:42

Les candidats du Baccalauréat 2019 affrontent à partir de ce lundi 15 juillet les premières épreuves de cet examen. A Conakry, plus précisément dans la commune de Ratoma, c’est le Premier ministre, chef du gouvernement qui a procédé au lancement des premières épreuves au lycée Kipé.

 « Nous sommes-là pour nous assurer que toutes les conditions matérielles, financières et humaines sont réunies pour que les épreuves se passent dans les meilleures conditions. Ce, afin que le baccalauréat 2019 ne connaisse pas des dérapages et surtout qu’on ne se plaigne. Parce que la toile de fond pour le gouvernement est de s’assurer que le système éducatif guinéen puisse aller de l’avant, puisse être un système compétitif dans un monde qui se globalise, pour que la Guinée puisse compétir avec les autres pays de la sous-région et les autres régions du monde », a déclaré Kassory Fofana qui n’a pas manqué de fustiger le système éducatif guinéen : «il faut qu’on ait le courage de le dire, on a un système éducatif déficient. Combien de guinéens pourraient à la sortie de l’université prétendre à un emploi compétitif sur le plan international ? Et pour changer cela, il faut corriger à la base, faire une sélection rigoureuse, avoir un système rénové qui tienne compte de l’évolution du monde. »

Aux élèves, le Premier ministre a prodigué des conseils avant de leur souhaiter bonne chance. « Nous sommes ici pour vous accompagner, vous donner nos bénédictions en ce moment décisif de votre carrière éducative. Le baccalauréat détermine la transition entre le secondaire et l’université. Je sais que vous vous êtes préparés. Donc ce qui peut être déterminant en ce moment, c’est la maitrise de soi, si l’émotion l’emporte sur le réalisme, vous allez perdre vos méninges et vous allez perdre les épreuves. Je vous demande en ce moment précis de vous déstresser au maximum », a déclaré le Premier ministre avant de lancer les épreuves.