Balai citoyen guinéen : « Dr Ousmane Kaba aura chaud et froid avec ce procès. »

août 4, 2018 9:08
0

Décidément, la Société civile est plus que jamais engagée à ester en justice le député Ousmane Kaba à qui elle reproche d’avoir tenu des propos antirépublicains et contraires aux dispositions de la Constitution, notamment en son article 4.

Dans un entretien téléphonique accordé à Guinéenews© ce samedi 4 août 2018, l’administrateur général de la Cellule Balai Citoyen a vigoureusement réagi à l’autre sortie médiatique de l’ancien ministre du Plan et de l’Economie et des Finances dans les colonnes de votre quotidien électronique hier vendredi.

« Avec des propos injuriés que je ne pourrai répéter ici », s’indigne Sékou Koundouno. « Mais déjà, notre avocat a fait une capture de l’interview. C’est pour vous dire tout simplement que nous lui prouverons à suffisance que ses propos sont des propos de propagande régionaliste qui mettent même en péril l’existence de la République », a-t-il prévenu.

Conscient que la Guinée est une nation composée de plusieurs communautés et ethnies, notre interlocuteur soutient qu’en aucun cas une ethnie ne peut avoir des démarches pouvant remettre en cause l’unité nationale et le tissu social. « Donc, en clair, nous disons qu’il aura chaud et froid avec ce procès », jure l’administrateur de la Cellule Balai Citoyen.

A la question de savoir si personnellement, il a suivi le mis en cause dans ses propos polémiques, Sékou Koundouno déclare que sa plate-forme a une cellule de veille citoyenne sur les médias et sur les réseaux sociaux. Ce qui sous-tend qu’elle s’est procurée l’élément sonore incriminant le député Ousmane Kaba.

« Ce cadre est en train de travailler dans un repli identitaire et communautariste. Ce qui est dangereux tant pour la démocratie, l’Etat de droit que pour la République. Il privilégie une ethnie au détriment d’autres. Cette démarche viole l’article 4 de la Constitution », enseigne-t-il.