Ballon d’or européen : qui pour contester la suprématie de Cristiano Ronaldo ?

septembre 4, 2018 1:00
0

La coupe du monde de Russie a renversé tous les pronostics et les calculs des bookmakers. Les grandes écuries sont tombées en cours de route. L’Allemagne, l’Espagne, l’Argentine le Portugal puis le Brésil, ont toutes mordu avant terme. Les équipes à Ballon d’or potentiel hors jeu, les outsiders pouvaient espérer. Ainsi, les Gaulois de Macron espéraient que Hugo LLoris ou Griezman pourraient être nominés, ils étaient loin de tomber des nues, quand la liste des nominés a été publiée. Par contre, ils ont eu des prix de consolation. Zidane et Deschamps sont incontestablement les meilleurs coaches du monde, en 2018, même si José Mourinho se voit plus beau que tous….

Zidane a su faire du Real Madrid vieillissant et routinier une équipe neuve et conquérante. Voyant qu’elle est à bout de souffle, il a préféré quitter le navire avant le naufrage. Les observateurs attentifs ont détecté un petit « je t’aime, moi non plus »  entre Zidane et Ronaldo, question d’égo, ou parce que le coach, ayant senti que son meilleur buteur ne tiendra pas la route pendant tout le championnat, raison pour laquelle il l’avait pour un temps mis sur le banc pour le ménager, contre son gré, ce qui avait créé un clash entre les deux ? Peu importe.

La suite a donné raison à Zidane, Ronaldo n’a plus répondu présent en Champion’s League des quarts jusqu’en finale. Actuellement, en Italie, à la Juventus de Turin, il n’est plus aussi pimpant qu’en milieu de la saison dernière avec le Real Madrid. Pourtant, c’est contre son équipe actuelle qu’il a planté le plus beau but et le plus proche de l’impossible de toute l’histoire du football, et c’est probablement là qu’il va raccrocher les crampons. Mais peut-être que tant que Messi fume, lui aussi…

Pour le Ballon d’or de cette saison, les jeux sont apparemment faits. Le trio nominé : Ronaldo, Modric et Salah, est ainsi dans l’ordre du tiercé, mais résultat provisoire. C’est là qu’il y aura bagarre :

 Ronaldo et Modric ont remporté ensemble la Champion’s League avec Madrid. Modric est la colonne vertébrale de l’équipe. Que Ronaldo soit bon an ou mal an, qu’il marque ou pas, les Real a gagné la coupe, d’autres ont marqué avec l’apport indiscutable de Sergio Ramos, Marcelo et aussi de Modric. Cela n’est pas suffisant, certes.

Lors du Mondial, Ronaldo a fait illusion en matches de poule en marquant 3 ou 4 buts, mais il s’est arrêté au premier tour, tandis que Luka Modric a conduit de main de maître son équipe jusqu’en finale après trois prolongations consécutives épiques. A chaque fois, il a eu la reconnaissance et l’unanimité de tous ses coéquipiers et du coach, de cette formidable équipe de Croatie. Il a été récompensé à juste titre comme meilleur joueur de ce Mondial.

A partir de là, il faut la photo-finish pour faire la part des choses. Quant à Salah, il ne vient qu’à quelques longueurs…

 Luka Modric est bien là pour contester la suprématie de Ronaldo. Deux finales au cours d’une même année, une finale gagnée avec Ronaldo et une autre perdue avec la Croatie en finale du mondial de Russie. Qui a fait autant ou plus?

Vivement le verdict final.